Construction

Revêtement de toiture : ardoise ou tuile ?

Par Christelle , le 3 mai 2022 , mis à jour le 28 avril 2022 — 8 minutes de lecture

Lors d’un projet de construction ou de rénovation de la toiture, le choix du revêtement n’est pas toujours évident. Tous les matériaux ne se valent pas tous, que ce soit en termes de durabilité, de résistance, de pose ou de prix.  Si la couverture en bac acier et la toiture en zinc occupent une part de marché importante en France, la toiture en ardoise et le toit en tuile restent les plus répandus. Quels avantages et inconvénients représentent la toiture en tuile et le toit en ardoise ?

Les points forts et les points faibles d’une toiture en tuile

Très répandue en France, la tuile est généralement faite en terre cuite. Ce type de tuile est le plus courant sur le marché. Toutefois, il vous est également possible de trouver des tuiles en céramique, en zinc ou en béton.

Les tuiles en terre se déclinent ensuite en 2 modèles distincts :

  • La tuile canal : appelée également tuile creuse, elle est la forme la plus traditionnelle. Elle a une forme hemi-tronconique. Une adaptation de la tuile romaine, la tuile canal ne possède pas par elle-même un moyen de fixation.
  • La tuile plate : sous forme rectangulaire, elle dispose d’un ergot qui permet de l’accrocher aux liteaux. Ce modèle de tuile est conçu pour les toits avec une pente de 45, voire plus.

Les tuiles résistent dans le temps

Si la tuile reçoit bien l’entretien qu’il lui faut, elle résistera dans le temps. En effet, une toiture en tuile peut durer jusqu’à 10 ans, en fonction de son matériau. C’est surtout le cas pour les tuiles en céramique et les tuiles en zinc. Quant aux tuiles en terre cuite, elles affichent une durée de vie moyenne d’environ 70 ans. Pour les tuiles en béton par contre, elles résistent deux fois moins que les tuiles en zinc et les tuiles en céramique. En effet, les tuiles en béton ne durent que d’environ un demi-siècle, malgré des entretiens appropriés.

Cependant, nous tenons à préciser que les conditions climatiques peuvent affecter la résistance des tuiles. Par exemple, les tuiles en terre cuite supportent mal le gel. Sous l’effet du grand froid, les tuiles en terre cuite se cassent facilement. Ainsi, la tuile pour votre toiture doit être choisie en fonction de la condition climatique de votre région.

La facilité de la pose des tuiles en terre cuite

Relativement simples à poser, les tuiles en terre cuite ne nécessitent pas de fixation. Elles sont emboitées et superposées afin d’assurer le recouvrement et l’étanchéité du toit de votre maison.

Le poids de la tuile peut toutefois poser la contrainte lors de la pose, surtout pour les tuiles en béton et en terre cuite. Les tuiles en zinc, quant à elles, sont plus légères pour le revêtement de la toiture. Ainsi, vous devez vous assurer que votre charpente en bois ou en métal soit assez rigide pour supporter le poids de l’ensemble de la toiture en tuile. Si vous constatez le contraire, vous devez renforcer la charpente avec des pièces de soutien transversales et de liaison supplémentaire.

La couverture en tuile est plus économique

Les tuiles sont très économiques en termes de couverture pour la toiture. Son prix varie en fonction du matériau qui le compose et le coût de la main-d’œuvre du couvreur professionnel :

  • Le prix d’une tuile en terre cuite est généralement compris entre 25 et 70 euros par mètre carré.
  • Pour une tuile en béton, le prix moyen se situe entre 35 et 60 euros le mètre carré.
  • Le coût d’une tuile en céramique est entre 40 et 60 euros / mètre carré.
  • Et il faut compter entre 75 et 145 euros / mètre carré pour une tuile en zinc.

Les points forts et les points faibles d’une toiture en ardoise

Sur le marché, vous pouvez trouver 2 types d’ardoise :

  • L’ardoise naturelle : elle est faite en schiste ardoisier, un matériau 100% naturel. Avec le temps, la couleur de cette ardoise devient plus foncée.
  • L’ardoise artificielle : elle est composée de ciment et de fibre naturelle. Sa fabrication se passe en usine donnant un aspect très proche de l’ardoise naturelle.

L’ardoise est très esthétique

L’ardoise est avantagée par son aspect esthétique. Elle apportera de l’élégance et offrira un rendu très raffiné à votre toiture. Utilisée depuis des lustres pour couvrir le toit, l’ardoise se trouve encore sur d’innombrables maisons anciennes, des demeures historiques, des hôtels et des maisons individuelles. Si vous voulez donner du cachet à votre habitation, l’ardoise est le matériau qu’il vous faut.

L’ardoise dispose d’une durabilité remarquable

Les ardoises naturelles sont également des matériaux très résistants dans le temps. Certains toits en ardoise naturelle dépassent un siècle de durabilité. Par contre, sa cousine artificielle dispose d’une durée de vie deux fois moins. Mais en effectuant des entretiens réguliers (tous les 10 ans minimum), l’ardoise synthétique affiche tout de même une durabilité satisfaisante.

Contrairement au toit en tuile, un toit en ardoise résiste mieux aux conditions climatique. Ce matériau est parfait pour les régions humides, car l’ardoise ne craint pas l’eau. D’un autre côté, si vous recherchez plus de confort dans votre logement, en termes de bruit et de chaleur, l’ardoise a une propriété d’isolant acoustique et thermique. Elle participera à réduire la nuisance sonore dans votre maison et retiendra la chaleur.

Travaux d’installation et prix d’une toiture en ardoise

Assez compliquée à installer, chaque tuile d’ardoise doit être fixée individuellement avec des crochets ou des clous. Les travaux demandent beaucoup de précision, d’attention et de délicatesse afin de ne pas briser les ardoises lors de la pose.

Le prix d’une toiture en ardoise varie en fonction du type d’ardoise à installer et de l’honoraire du couvreur professionnel :

  • Pour les ardoises synthétiques, le coût est d’environ 80 euros / m2, mains-d’œuvre comprises.
  • Quant à l’ardoise naturelle, l’installation est assez chère, car elle peut aller jusqu’à 140 euros / m2, pose comprise.

Comment choisir le matériau pour la toiture ?

L’inclinaison de la toiture d’un bâtiment est l’un des critères à prendre en compte pour choisir entre la tuile et l’ardoise. Cette dernière est plus adaptée aux toitures à forte pente, tandis que la tuile est plutôt destinée aux toitures peu inclinées.

Les conditions climatiques de la région sont également des éléments déterminants pour votre choix de couverture pour le toit de votre maison. Les tuiles supportent mal le froid. Elles peuvent se briser s’il neige souvent ou si la température baisse. Ainsi, si vous habitez en montagne, évitez la toiture en tuile. D’un autre côté, les ardoises ne craignent pas l’humidité et seront donc parfaites dans les régions pluvieuses.

Il se peut également que le Plan d’urbanisme local (PLU) vous impose des normes vis-à-vis des matériaux de toiture autorisés dans votre commune. Pour en connaitre davantage les conditions à respecter, veuillez vous renseigner auprès de la mairie de la commune avant d’entamer tous les travaux liés à votre projet de toiture.

Enfin, entre la tuile et l’ardoise, l’aspect esthétique est différent. Votre choix peut donc dépendre du style que vous aimeriez apporter à votre maison et de vos goûts personnels.

Comparaison entre la tuile et l’ardoise

Afin d’aiguiser votre choix, voici un tableau comparatif qui résume les avantages et les inconvénients de chacun de ses matériaux pour le revêtement de la toiture de votre maison :

Rubrique Ardoise Tuile
Prix Plutôt onéreuse (80 à 140 €/m2 pose comprise) Économique (25 à 145 €/m2 pose comprise)
Installation Délicate (fixation individuelle de chaque ardoise) Simple (emboitement des formes)
Inclinaison du toit Pente modérée à forte Toit à faible inclinaison
Esthétique Plutôt traditionnelle Élégante et raffinée
Conditions météorologiques Résiste aux intempéries Inadaptée au gel