Rénovation intérieure et décoration

Facturation abusive de plombier : comment éviter les arnaques ?

Par Christelle , le 10 octobre 2022 — 5 minutes de lecture

Le plombier fait partie des artisans les plus sollicités en cas d’urgence. Il faut faire appel à cet expert pour régler notamment les problèmes de fuites, car il maîtrise l’ensemble des opérations liées aux canalisations. Cependant, tous les prestataires ne sont pas fiables. Certains abusent des situations d’urgence en imposant à la clientèle des devis et des facturations aux contenus abusifs.

Trouvez une entreprise de plomberie de bonne réputation

La fiabilité d’une société est souvent représentative de celle de ses employés. Trouver une entreprise qui possède une bonne réputation permet donc de limiter le risque de se faire arnaquer. Pour y parvenir, plusieurs éléments sont à prendre en compte.

Tout d’abord, vous devez uniquement vous intéresser aux entreprises qui attestent d’une certification obligatoire. Ce diplôme garantit le savoir-faire de l’agent et de son expertise. Les plombiers certifiés ont également une bonne maîtrise des règles de sécurité et ils sont moins susceptibles de commettre des erreurs.

Ensuite, il est conseillé de vérifier la disponibilité de l’entreprise. Les pannes et les incidents liés aux canalisations ne préviennent pas. Une société disponible seulement en journée ou en soirée ne sera certainement pas en mesure de vous venir en aide en cas d’urgence. Tout comme cet artisan plombier à Bruxelles disponible en permanence pour les situations d’urgence, une entreprise fiable doit être capable de vous répondre rapidement.

Enfin, il est crucial de se renseigner sur les avis des consommateurs. La plupart des entreprises proposent un espace dédié aux commentaires et aux suggestions de sa clientèle. C’est une bonne façon de faire preuve de transparence et témoigner sa volonté de s’améliorer. Les avis vous donneront une idée précise des points forts de l’entreprise et de ses différentes lacunes.

Facturation abusive d'un plombier

Questions à poser avant d’engager un plombier

La meilleure manière d’éviter une arnaque est de bien choisir son plombier. La méthode de sélection la plus efficace implique une analyse des qualifications de l’agent. Toutefois, vous disposerez rarement de suffisamment de temps pour les vérifier. À défaut, nous vous suggérons de poser des questions susceptibles d’écarter les plombiers incompétents ou malintentionnés.

Commencez toujours par demander s’il est agréé. La certification est un moyen simple et efficace d’estimer les compétences d’un plombier. Un agent n’en possédant pas vous fait courir des risques considérables.

La seconde question est relative à sa spécialité. La plomberie semble être un domaine particulier, pourtant il existe des dizaines de spécialités. Privilégiez donc un plombier spécialisé pour la tâche nécessaire, il sera plus à même de vous satisfaire qu’un généraliste.

Par ailleurs, il est intéressant de prendre le temps de s’intéresser au devis. D’une part, vous devez savoir si le devis est gratuit. En effet, plusieurs entreprises proposent cette option, cependant certains plombiers ajoutent le coût de cette opération dans le montant total.

D’autre part, après la réalisation du devis, il est essentiel de réclamer une présentation détaillée des coûts occasionnés. Certains arnaqueurs se contentent de présenter un total exorbitant. D’autres, plus discrets, accroissent légèrement le prix de services individuels. Or, si vous réclamez un devis détaillé, vous leur compliquerez la tâche, car les frais supplémentaires seront difficiles à justifier.

Enfin, il est important de mesurer le degré d’assistance fourni après la réparation. De nombreux plombiers considèrent leur travail achevé dès le règlement du devis. Certes, cette attitude est légale, néanmoins il est préférable de contacter des agents prêts à revenir en cas de travaux mal réalisés.

Que faire si vous avez été escroqué par un plombier ?

Si vous vous êtes déjà fait arnaquer, vous devez agir de la manière suivante. Il faut tout d’abord déterminer avec précision ce que vous reprochez au plombier. Si ses actions sont uniquement répréhensibles d’un point de vue moral, votre champ d’action est limité. En revanche, dans le cas d’une facturation abusive ou de toute autre infraction, vous avez deux options.

La première consiste à contacter la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF). Cette organisation possède une branche spécialisée dans la protection des populations (DDPP) et un service de protection économique des consommateurs. Elle prendra note de vos inquiétudes et se chargera de sanctionner les plombiers ou n’importe quel autre ouvrier à l’attitude douteuse.

La seconde suppose l’entame d’une procédure judiciaire. Vous vous rendrez dans un cabinet spécialisé et vous lancerez une procédure de conciliation amiable. L’artisan sera mis en demeure et disposera de 8 jours pour vous faire une offre satisfaisante. S’il ne réagit pas au bout du délai imparti, vous pourrez engager la suite de la procédure judiciaire.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.