Les différents types d’isolants pour l’isolation thermique au sol

isolation-plancher-maison-poutrelles-ourdies

Qu’il s’agisse d’une construction neuve ou d’une rénovation, l’isolation est un poste de dépense important pour les particuliers qui n’hésitent plus à revoir cet élément pour réaliser des économies d’énergie. Les sols seraient à l’origine de près de 10 % de déperdition de chaleur, alourdissant sensiblement la facture d’énergie des ménages à la fin de l’année. Ainsi, de plus en plus de particuliers font appel à des artisans pour réduire leur consommation d’énergie. Il est donc nécessaire pour les professionnels du bâtiment de s’informer de toutes les techniques existantes pour atteindre ces différents objectifs.

Isolation thermique au sol : quelles techniques ?

Afin d’augmenter, dans le cadre de vos chantiers, la performance énergétique d’une habitation, plusieurs techniques s’offrent à vous. La solution à apporter en matière d’isolation thermique au sol pour vos clients dépend en partie des fondations et de la typologie des dalles et planchers existants. Voyons ensemble quelques-unes d’entre elles.

L’isolation d’une dalle sur terre-plein

Le dallage sur terre-plein est un élément important concernant la construction d’une habitation, dans le cas où aucun vide sanitaire n’est prévu. En effet, il s’agit du plancher le plus bas du bâti coulé directement sur le sol. Ainsi, une étude préalable du terrain est nécessaire, de manière à éliminer toute contre-indication, comme la présence de sols argileux, sablonneux, de sols mélangés avec du calcaire ou de l’argile.

Évidemment, le sol devra être drainé pour éviter les éventuelles remontées d’eau. La difficulté principale de cette technique réside dans son isolation. Afin d’éviter les remontées de froid et d’humidité provenant du sol, le dallage doit être parfaitement effectué. Un film polyéthylène sera tout d’abord posé pour prévenir les remontées capillaires, recouvert par la suite de panneaux en polystyrène expansé (PSE) ou extrudé. Un second film pourra éventuellement être mis en œuvre pour protéger l’isolant des laitances du béton, avant de couler la dalle en béton.

Le plancher sur vide sanitaire

Le vide sanitaire est un volume d’air créé artificiellement par une surélévation du premier plancher de la maison à l’aide de parpaings disposés en rangées. Cet espace créé entre le sol naturel et le plancher de la construction procure plusieurs avantages, dont le principal est celui d’assurer une bonne isolation. Cela permet en outre de prémunir l’habitation des remontées d’eau, de l’humidité et des déformations possibles dues à la sécheresse par exemple. Cela permettra également d’assécher l’air par une ventilation naturelle. C’est d’ailleurs la solution que nous avons employée dans le cadre de notre projet Bimgas. Les planchers sur vide sanitaire intègrent généralement des poutrelles en béton assurant la tenue structurelle de l’ouvrage, ainsi que des entrevous (ou hourdis) en PSE réduisant les déperditions thermiques entre l’habitation et le vide sanitaire.

Le plancher sur le haut d’un sous-sol

Dans le cas où vous intervenez sur une construction au sein de laquelle un sous-sol est prévu, vous devrez dans ce cas isoler le haut de celui-ci pour assurer une bonne isolation thermique. Quelle que soit l’utilité de cette pièce pour votre client : garage, cave à vins, chaufferie, cette pièce sera très souvent non chauffée. De ce fait, un transfert thermique important pourra s’opérer si rien n’est fait. Ainsi béton, treillis soudé, hourdis isolants et poutrelles sont de rigueur pour réaliser le plancher sur un haut de sous-sol.

Laisser un commentaire

Les partenaires du projet

  • 2GI Consultant
  • Batista TP
  • Domadoo
  • Eloywater Eauccitane
  • iD linéa
  • Jeedom
  • La Citerne Verte
  • Entreprise Martins Constructeur Lunel
  • Pierre Willer Carreleur Anduze
  • Samsung
  • Union Matériaux
  • Volum showroom

Suivez nous sur les réseaux sociaux

5fe2de5bfcd0bce3f7e0ff346f8cfd12wwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww
error: Content is protected !!