Construction

Comment garantir l’étanchéité d’un toit terrasse ?

Par Christelle , le 18 octobre 2022 , mis à jour le 18 janvier 2023 — 11 minutes de lecture
toit-terrasse

Quasiment plat, la toiture terrasse a une pente comprise entre 0 et 5 degrés. Cette forme de toit nécessite donc un système d’étanchéité différent de celui des toitures à pente plus classiques afin de prévenir les infiltrations d’eau dans le bâtiment. Plusieurs techniques s’offrent à vous pour garantir l’étanchéité de votre toit terrasse. Nous faisons le point sur ces techniques pour vous !

Pourquoi l’étanchéité d’un toit terrasse est-elle indispensable ?

Le mode d’évacuation des eaux d’une toiture terrasse est différent de celui d’un toit en pente. En effet, la pente d’un toit terrasse est très faible (inférieure à 5 degrés), ce qui réduit le débit d’évacuation de 50 % par rapport à un toit à versants. De plus, elle est cernée par un acrotère ou par d’autres murs périphériques empêchant l’eau de couler naturellement. Certains toits terrasses sont également accessibles (aménagés avec des plantations, du mobilier de jardin, etc.), tandis que d’autres ne le sont pas. Dans tous les cas, l’étanchéité d’un toit terrasse doit être optimale afin d’éviter que l’eau ne s’accumule et s’infiltre dans le bâtiment.

Pour garantir l’étanchéité de votre toit terrasse, la mise en place d’un système d’évacuation d’eau efficace et la pose d’un revêtement étanche sur toute la surface du toit sont indissociables. Un revêtement étanche vous évite l’infiltration d’eau dans le bâtiment. D’autre part, l’eau de pluie doit être évacuée correctement. Autrement, l’eau peut stagner sur la toiture terrasse, ce qui accélère le vieillissement du revêtement étanche et provoque des infiltrations. Cela rend votre intérieur humide, ce qui provoque l’apparition de champignons et de moisissures. À long terme, les infiltrations réduisent l’efficacité de l’isolant thermique et fragilisent la structure du bâtiment.

Quels matériaux pour rendre un toit terrasse étanche ?

Que votre toit terrasse soit accessible ou non, plusieurs choix de matériaux s’offrent à vous pour assurer son étanchéité : les membranes synthétiques, le bitume et l’étanchéité liquide.

La membrane synthétique

Le PVC (polychlorure de vinyle) et l’EPDM (éthylène – propylène – diène – monomère) figurent parmi les membranes synthétiques d’étanchéité pour les toitures. Cette solution est très appréciée pour sa souplesse et sa grande longévité (jusqu’à 40 ans). Cette membrane en caoutchouc synthétique est proposée sous forme de rouleaux. Elle a une grande résistance aux UV et aux températures extrêmes. De plus, l’EPDM nécessite très peu d’entretien et elle est facile à réparer. Quant au PVC, il a l’avantage d’être souple et très léger. Ce matériau est également utilisé sous forme de membrane étanche en rouleaux.

La chape de bitume

La chape de bitume ou étanchéité bitumineuse est une technique très répandue pour assurer l’étanchéité du toit. Cette solution est appréciée pour son prix accessible ainsi que pour sa mise en œuvre facile. Ce produit est conçu à partir de pétrole et contient une armature en voile de verre ou en polyester. Vous pouvez trouver des chapes de bitumes sous forme de rouleaux.

On distingue 2 types de chapes de bitume :

  • Le bitume APP ou roofing APP (polypropylène atactique) : ce type de bitume contient du plastomère lui conférant une bonne résistance aux UV et une grande souplesse.
  • Le bitume SBS ou roofing SBS (styrène butadiène styrène) : ce type de système d’étanchéité contient de l’élastomère qui lui offre une grande adhérence. C’est un caoutchouc synthétique qui est sensible aux UV. Le bitume SBS doit être recouvert d’une couche de gravier.

L’étanchéité liquide

Produit à base de résine synthétique, le système d’étanchéité liquide (SEL) est très résistant. Ce produit ne nécessite pas de joint et permet d’épouser les formes complexes. Il est appliqué au rouleau et peut être délicat à poser. Le système d’étanchéité liquide (SEL) est plus onéreux que les autres revêtements.

Comment mettre en œuvre les travaux d’étanchéité d’un toit terrasse ?

La structure d’une toiture terrasse

Un toit plat est constitué de plusieurs couches superposées :

  • Le support : c’est un élément porteur sur lequel reposent les systèmes d’étanchéité et d’isolation de la toiture. Il peut être en bois ou en béton, et doit avoir une pente minimale de 2% afin de faciliter l’écoulement de l’eau de pluie.
  • L’écran pare-vapeur : il permet d’empêcher la vapeur d’eau présente dans votre habitation de traverser la paroi, et de stagner dans l’isolant. Le pare-vapeur est posé sur l’élément porteur, et existe sous forme de feuilles d’aluminium ou de feutre bitumé.
  • L’écran d’indépendance : il s’agit d’un voile de verre qui permet d’éviter au revêtement d’étanchéité d’adhérer à son support. L’écran d’indépendance vous évite ainsi la transmission des contraintes mécaniques.
  • L’isolant thermique : la toiture terrasse ne sert pas qu’à protéger votre maison de la pluie, elle assure également un rôle important dans l’isolation thermique de votre logement. Sous forme de panneaux, l’isolant thermique peut être en mousse polyuréthane, en polystyrène expansé, en laine de verre ou encore en verre cellulaire.
  • Le revêtement d’étanchéité : résine, bitume APP ou SBS, PVC, membrane EPDM, etc.
  • La couche de protection : afin de protéger le revêtement d’étanchéité des UV ou de la grêle, il peut être recouvert de dalles, de gravier ou de végétaux. Une couche de protection vous permet également de maintenir en place le revêtement d’étanchéité.

Rendre une toiture terrasse étanche avec une chape de bitume

Voici les étapes à suivre pour la mise en œuvre d’une étanchéité bitumineuse d’un toit terrasse :

  • La préparation de la surface : la pente du toit doit être comprise entre 2 et 5%. Dépoussiérez et nettoyez le support. Si ce dernier présente des fissures, réparez-les avec un mastic.
  • L’application d’une sous-couche : ce primaire d’accrochage vous permet d’assurer l’adhérence de la couche de bitume. Vous pouvez l’appliquer à la brosse ou au rouleau.
  • La pose de la chape de bitume : déroulez les rouleaux d’étanchéité bitumineuse, puis fixez-les au chalumeau ou avec une colle à froid sur la sous-couche. Un chevauchement d’environ 10 cm doit être respecté lors de la pose. Il est à noter qu’il est nécessaire d’appliquer deux couches de bitumes pour garantir l’étanchéité d’une toiture terrasse neuve.

Vous pouvez réaliser vous-même la pose d’une chape de bitume. Toutefois, pour une pose dans de bonnes conditions, il est conseillé de faire appel à un couvreur ou un étancheur qualifié.

Toit terrasse : étanchéité avec une membrane EPDM

La pose d’une membrane EPDM comprend les étapes suivantes :

  • La préparation du support : afin de permettre l’adhésion de la colle, le support doit être propre et sec.
  • La fixation de la bande périmétrique : celle-ci doit être vissée sur le support ou à la base de l’acrotère afin d’éviter la rétractation de la membrane.
  • Le positionnement de la membrane EPDM : déroulez la membrane d’étanchéité et étendez-la sur toute la surface. Faites-la déborder sur les acrotères, puis découpez le surplus aux ciseaux. Ensuite, laissez la bâche se reposer à plat pendant environ 30 minutes.
  • L’encollage du support : à l’aide d’un rouleau, encollez le support avec une colle néoprène ou acrylique.
  • L’encollage de la membrane : repliez la membrane d’étanchéité sur la moitié de sa longueur puis encollez-la. Ensuite, positionnez la bâche sur le support sans faire de plis. Renouvelez l’opération avec l’autre moitié de la membrane d’étanchéité. Marouflez la bâche avec un balai.
  • Le collage de la membrane à la bande périmétrique : appliquez un primaire sur le dessous de la bâche et enlevez la couche antiadhésive de la bande périmétrique. Collez ensuite la membrane à la bande périmétrique en commençant par le milieu.
  • Le collage de la membrane à l’acrotère : avant de coller la membrane à l’acrotère, encollez d’abord celui-ci. Marouflez ensuite à l’aide d’un balai.

Les membranes EPDM et le PVC appartiennent tous les deux à la catégorie synthétique. Ainsi, les étapes de la pose sont similaires. Dans tous les cas, il est conseillé de faire appel à un professionnel pour garantir une pose de qualité.

Le système d’étanchéité liquide (SEL) pour rendre un toit terrasse étanche

Si le SEL est souvent confronté à la chape en bitume, il convient toutefois pour de nombreux cas de figure. À titre d’exemple, ce système ne supporte pas la surcharge et il ne permet pas l’application d’un revêtement traditionnel. Cependant, il se distingue par sa grande flexibilité qui permet de recouvrir des formes complexes. Avec le SEL, les finitions sont parfaites et n’ont pas besoin d’intégrés des joints. La pose du système d’étanchéité liquide se fait à froid. La mise en œuvre du SEL est particulièrement complexe et le support nécessite une bonne préparation. C’est pourquoi il faut privilégier l’aide d’un spécialiste.

Le relevé d’étanchéité : un point à ne pas négliger

La présence de ventilation, d’évacuation d’eaux pluviales, d’angles, etc., sur la toiture complique souvent les travaux d’étanchéité. En effet, il faudra relever ces points singuliers pour éviter l’infiltration d’eau. Il est donc nécessaire de recouvrir la hauteur d’un relief à l’aide d’une bande de matériaux joints au reste du revêtement étanche (équerre de renfort soudée recouverte d’une feuille d’aluminium gaufrée).

Quel est le prix d’une étanchéité de toit terrasse ?

Le prix des travaux d’étanchéité d’une toiture terrasse va surtout dépendre de la surface à couvrir et du système d’étanchéité :

  • Membrane EPDM : 10 à 20 euros le mètre carré.
  • Bitume : 10 à 35 euros le mètre carré.
  • PVC : à partir de 15 euros le mètre carré.
  • Étanchéité liquide : 20 à 50 euros le mètre carré.
  • Toiture végétalisée : 15 à 75 euros le mètre carré pour les végétaux.

D’autres facteurs peuvent également impacter le prix de la pose d’un système d’étanchéité d’un toit plat :

  • Le coût de la main-d’œuvre : chaque professionnel fixe ses prix. En plus des matériaux, prévoyez entre 25 et 200 euros par mètre carré.
  • Les points singuliers : ils rendent les travaux d’étanchéité plus complexes et donc plus onéreux.
  • L’état du support : si la surface du support est sale et irrégulière, des travaux de préparation seront nécessaires.
  • L’accessibilité : plus votre toiture est difficile d’accès, plus le prix de la main-d’œuvre sera élevé.

Afin de dénicher le meilleur prix pour la pose d’un système d’étanchéité d’une toiture terrasse, demandez plusieurs devis auprès de professionnels.

Faut-il prendre contact avec un professionnel pour garantir l’étanchéité d’un toit terrasse ?

En tant que particulier, vous pourriez tout à fait vous lancer dans des travaux sur votre toit, néanmoins, cela n’est pas toujours recommandé si cela n’est pas votre métier ! Avec de plus en plus d’accidents qui peuvent survenir sur les toitures, garantir l’étanchéité d’un toit terrasse ne se fait malheureusement pas sans risques… Bien que certains d’entre vous préféreront mener leurs travaux de A à Z, vous devriez savoir qu’il est tout à fait possible de confier cette tâche à des professionnels !

Par exemple, cette entreprise qui se charge d’intervenir sur les toitures et les bassins (voir le site : https://www.alliance-epdm.com/) est parfaite pour votre projet de toiture. Par ailleurs, en faisant appel à de véritables experts dans leur domaine, vous pourrez être sûr que le travail sur votre toiture sera bien fait. Même si vous réalisez vos travaux en plein été, et que la saison des pluies n’est pas encore passée par là, cela pourrait bien vous jouer des tours si vous ne prenez pas toutes les précautions possibles. Grâce à toute l’expertise d’une société qui a l’habitude de travailler sur les toitures et sur leur étanchéité, ce ne sera plus une contrainte !