Construction

Quel budget pour une construction de maison ?

Par Christelle , le 6 juillet 2022 — 10 minutes de lecture
Le budget pour une construction de maison

Avoir sa propre maison est toujours satisfaisant, mais également économique pour les propriétaires. Une maison peut à la fois servir de foyer, mais peut également être exploitée par le biais de la location. Mais dans les deux cas, le coût et le devis de la construction d’une maison et de la mise en œuvre d’un projet restent relatifs, et dépendent de manière générale du type de maison à construire, de la surface à construire, des travaux nécessaires, mais également de la gamme de la maison. Il existe dans ce sens, trois gammes de maisons neuves : la gamme dite d’entrée, la gamme dite intermédiaire et enfin la gamme dite de haut standing. Ces différents types de gammes de maisons définissent ainsi la fourchette de prix de construction, et de la mise en œuvre des projets d’habitation. Voici quelques éléments d’éclaircissement sur le prix des projets de construction de maisons neuves.

Quels sont les types de dépense à prendre en compte pour constituer le budget de la construction d’une maison ?

Une maison est un investissement durable. Il est ainsi important de bien mettre en œuvre son projet de maison. Mais le budget à mettre de côté pour la construction d’une maison doit cependant être conséquent, dans la mesure où il existe différents types de coûts liés à la construction que les propriétaires doivent s’acquitter. Ces coûts de construction s’étalent bien avant la mise en œuvre du projet, jusqu’à la période de post construction. Quel est alors le type de budget à prévoir ? Nous allons détailler les dépenses de construction.

Le budget de construction de maison avant les travaux

Il est bien normal qu’avant la mise en œuvre du projet de construction de maisons, les propriétaires doivent prévoir certains types de dépense. Il s’agit entre autres du budget lié à l’acquisition du terrain. En effet, avec le coût du terrain doit être supplée le coût de prestation du notaire, ou les frais relatifs à la mutation. Le prix de la mutation comprend notamment le paiement d’impôts et le paiement de taxe. Cependant, il faut savoir que le prix d’un terrain varie en fonction du statut du vendeur. Autrement dit, le prix d’une surface est différent si elle est achetée auprès d’un particulier, et si la surface est achetée auprès d’un professionnel. Dans ce second cas de figure, le prix du terrain sera réduit, une baisse du prix à hauteur de 2 à 3 % du coût initial du terrain. Par contre, si le terrain appartient à un particulier, le prix à déduire sera augmenté d’un coût dit droit d’enregistrement. Ce type de coût constitue presque 10 % du prix d’acquisition du terrain. Si vous passez également par un agent immobilier, un autre coût sera à enregistrer, notamment la commission de l’agent, qui est environ à hauteur de 6 % du prix du bien. Il est à rappeler que le prix du mètre carré d’un terrain est de 146 euros.

Autres coûts relatifs à la construction des maisons sont les frais de bornage et les frais dits de viabilisation du terrain. Ce type de coût ne s’applique seulement que pour les terrains en dehors des lotissements. Dans ce cas, il est impératif que le terrain soit borné et également viabilisé. Le prix du bornage se situe entre 1 000 euros à 1 500 euros. Quant à la viabilisation du terrain, son coût peut représenter environ les 10 % à 20 % du prix d’acquisition de la parcelle. En effet, la viabilisation d’un terrain s’assimile au raccordement du terrain à un réseau électrique, au gaz, ou encore à un réseau téléphonique. Pour mieux connaître la spécificité de votre terrain, une étude du sol peut également se faire. Cette étude s’élève en termes de prix à environ 1 500 euros jusqu’à 3 000 euros.

Aussi, si vous voulez passer par la contraction d’un emprunt auprès d’une institution financière, vous devez préparer plus de budgets pour la construction de votre maison. En effet, la contraction d’un emprunt engendre des frais et des coûts supplémentaires pour le futur propriétaire. Il s’agit du coût de dossier, du coût de garantie et du coût d’assurance.

Le budget de construction pendant les travaux

Une fois les paperasses faites, auprès de l’administration, il est temps de passer aux choses sérieuses, qui n’est rien d’autre que la construction proprement dite de la maison. Il s’agit ainsi ici de mettre en avant le budget nécessaire pour la réalisation et la mise en œuvre de votre projet. Nous nous axerons spécifiquement ici sur les différents types de coûts à annexer à votre budget principal pour les travaux. De manière générale, le prix d’une maison neuve est de 1 400 euros par mètre carré, sans le coût du terrain. Mais ce prix de construction peut très bien être plus élevé, en fonction de la gamme de la maison. À cela s’ajoutent donc les différentes dépenses suivantes.

  • Pour les coûts supplémentaires, nous pouvons citer le coût de la prestation de l’architecte, ou du maître d’œuvre. Le rôle de ces derniers est de concevoir et de développer votre projet de construction, pour ensuite trouver un constructeur professionnel pour la mise en œuvre. Ils peuvent par exemple faire appel à un constructeur de maison dans les Landes. Le dernier rôle de l’architecte et du maître d’ouvrage est de contrôler la réalisation des travaux sur terrain. Le prix de la prestation de ces prestataires peut s’élever à environ 10 % du prix de la maison construite.
  • Un autre coût à prévoir est la taxe d’aménagement. Cette taxe peut être calculée en fonction de la surface de terrain sur laquelle sera bâtie la maison, par la valeur forfaitaire, qui peut atteindre presque 800 euros par mètre carré pour les terrains se situant dans l’Ile de France.
  • À ces deux variables s’ajoute également un taux de construction qui est fixé par les collectivités. Le devis de la taxe d’aménagement peut être calculé facilement en ligne, sur le site du Ministère en charge de la cohésion territoriale.
  • Pour garder un environnement de vie communautaire sain, le nouveau propriétaire doit également ajouter à son budget de construction le coût de l’assainissement collectif. Cette charge s’applique pour les régions, les zones qui sont reliées à un réseau de tout-à-l’égout. C’est à la commune de définir le taux de participation de chaque ménage au coût de l’assainissement collectif. Il est cependant plafonné à 80 % du prix des fournitures et ainsi que le prix d’installation. Dans le cas où votre maison ne serait pas reliée au réseau d’égout communal, il vous est obligatoire d’installer un système d’assainissement dit non collectif. Ce type de système coûte plus de 10 000 euros.
  • Enfin, pour apporter la touche finale à votre maison, il vous faudra réfléchir à la décoration de votre intérieur, mais également à la décoration de votre extérieur. Pour les deux cas, votre constructeur pourra vous aider à la réalisation de votre projet. Par contre, il faudra préparer un autre budget. Mais il existe malgré tout différentes alternatives, qui seront même proposées par le constructeur. Vous pouvez minimiser le prix de la finalisation de votre maison en optant pour les matériaux peu onéreux. Le constructeur vous proposera dans ce cas une prestation avec des matériaux de construction d’entrée de gamme.
  • Pour avoir une cuisine dans une gamme supérieure, vous devez rajouter à votre devis un prix tournant autour de 15 000 euros, et pour avoir une salle de bain de haut de gamme également, vous devez ajouter à votre devis 10 000 euros de plus.
  • Pour l’extérieur de la maison, le prix de la mise en œuvre de votre projet peut s’élever à 7 % jusqu’à 10 % de la valeur nette de la maison.

Le budget de construction d’une maison après les travaux

La construction et l’acquisition d’une maison peuvent être prises comme étant un investissement sur le long terme, mais il s’agit également d’une source de dépense sur le long terme. Une fois la maison construite, le propriétaire doit désormais penser au budget relatif au paiement et au versement de différentes taxes locales. Nous pouvons par exemple citer la taxe foncière, ainsi que la taxe dite d’habitation. Ce sont notamment les principales taxes à payer, et à prévoir pour votre devis et votre budget. À cela peut par la suite s’ajouter d’autres types de taxe et d’impôt, comme la taxe d’enlèvement des ordures ménagères, la taxe pour le balayage. Le coût de ces taxes varie cependant d’une ville à une autre, mais de manière générale, ces taxes sont toutes les mêmes dans les localités.

Quel est le prix de construction d’une maison ?

Pour la réalisation de votre devis, dans le cadre de votre projet de construction d’une maison, la gamme de la maison est à prendre en considération. Il existe en effet trois gammes de maisons : la gamme d’entrée, la gamme intermédiaire et la gamme de haut standing. La différence entre ces types de gammes de maison reste en grande majorité la nature et la qualité des matériaux de construction. En effet, le prix d’une maison en bois sera forcément différent du prix d’une maison faite en béton.

Un constructeur qui s’aligne au contrat de construction de 1990 proposera ainsi les prix de construction suivants :

  • Le prix d’une maison dans la gamme d’entrées : environ 1 100 euros par mètre carré ;
  • Le prix d’une maison dans la gamme intermédiaire : environ 1 400 à 1 700 euros par mètre carré ;
  • Le prix d’une maison dans la gamme haut standing : 184 000 euros par mètre carré en 2021.

Quel est le prix d’une maison selon le type du constructeur, et selon la surface de construction moyenne ?

D’autres éléments à prendre en considération lors du calcul de votre devis sont le type même de vos prestataires et la surface de votre maison. Pour votre devis, voici quelques éléments de précision.

Pour une maison de 144 mètres carrés, si vous faites appel à un architecte pour la réalisation de vos travaux, vous pouvez prévoir un budget de 1 926 euros par mètre carré. Donc au final, le coût de votre maison sera presque de 280 000 euros.

Pour une maison de 114 mètres carrés, et que dans ce cas, vous faites appel à un constructeur, le prix de la maison s’élèvera à environ 175 000 euros, avec un prix de 1 528 euros par mètre carré.

Le prix d’une maison de 130 mètres carrés s’élève par contre à 180 900 euros dans le cas où tous les travaux de construction seraient pris en charge par le propriétaire lui-même.