Construction

Quelles sont les normes électriques à respecter ?

Par Nicolas , le 17 octobre 2022 — 7 minutes de lecture
tableau-electrique

Avant de lancer des travaux d’électricité dans son logement, il est important de connaitre le contenu des normes NFC 14-100, NFC 16-600 et NFC 15-100. Cette dernière norme vous sera crucial, surtout si vous allez vous occuper vous-même de la partie électricité de votre maison. Nous faisons le point sur toutes les normes électriques en vigueur.

La norme NFC 15-100 : qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit de la norme à respecter pour les installations électriques dans chaque foyer français. Cette norme définit les règles de conception, de réalisation et d’entretien des installations électriques basse tension. La norme NFC 15-100 impose notamment un nombre minimum d’interrupteurs avec points lumineux et de prises dans chaque pièce. Toutes les installations, qu’elles soient neuves ou rénovées, doivent respecter les règles fixées dans la norme NFC 15-100. Cette dernière ne vise pas à contraindre les propriétaires, mais à offrir une garantie de bon fonctionnement et une sécurité optimale pour les occupants.

Il est à souligner que la norme NFC 15-100 fait régulièrement l’objet de mise à jour pour s’adapter aux progrès techniques. Cela permet de renforcer la sécurité de l’installation électrique, ainsi que des habitants du logement.

Pour information, il arrive parfois que vous rencontriez l’appellation C 15-100, ce qui n’est autre que la norme NFC 15-100. En effet, les lettres NF dans cette appellation signifient simplement « norme française ».

Doit-on obligatoirement respecter la norme NFC 15-100 ?

L’application de la norme électrique NFC 15-100 relève d’une obligation légale. Il est donc très important de connaitre son contenu, mais surtout de le respecter et de le considérer dès la conception des plans relatifs à l’électricité de votre logement. Cette réglementation vise à assurer la protection de vos équipements (appareils électroménagers), votre confort et la sécurité des habitants de votre appartement ou de votre maison.

Quels sont les risques en cas de non-respect de la NFC 15-100 ?

En cas de non-respect de la norme électrique en vigueur, le risque est essentiellement matériel. Les accidents sont plus probables si votre installation électrique n’a pas été réalisée selon les normes. Vos appareils peuvent être endommagés lorsque vous les reliez aux prises, ce qui peut entrainer des incendies et des conséquences plus graves pour les autres personnes.

D’autre part, lorsque vous mettez en vente votre maison, un diagnostic devra être effectué. La non-conformité de l’installation électrique dans votre maison pourra donc constituer un frein à la vente.

Mise en application de la norme NFC 15-100 pour la conformité de son logement

Pour chaque pièce de la maison

Chambre, cuisine, salle de bain, etc., la norme électrique NFC 15-100 a prévu les équipements électriques obligatoires pour chaque pièce de votre maison :

  • Le salon : dans cette pièce de la maison, vous devez installer au moins 5 prises, voire plus si la superficie de votre salon est supérieure à 28 m2. Une prise TV, une prise téléphone et une prise de communication RJ45 sont obligatoires.
  • Les chambres : 3 prises sont prévues dans chaque chambre de la maison, ainsi qu’un point lumineux avec interrupteur et une prise RJ45.
  • La cuisine : 6 prises électriques de 10/16 ampères doivent être installées dans chaque cuisine. Il faut également ajouter un circuit de 32 ampères pour les appareils de types gazinières et table de cuisson, ainsi que 2 circuits de 20 ampères pour brancher le four, le lave-vaisselle, etc.
  • La salle de bain : le positionnement des interrupteurs et des prises est soumis à une réglementation plus stricte dans cette pièce. Cela est dû aux risques relatifs à l’électricité et à l’eau par la proximité du lavabo ou de la douche avec le dispositif électrique. Ainsi, vous devez par exemple placer un interrupteur ou une prise à plus de 60 cm des points d’eau.

Quelle que soit la pièce, les prises doivent être toutes reliées à la terre. Naturellement, chaque pièce doit être pourvue d’un éclairage avec ses interrupteurs. La hauteur de ces derniers par rapport au sol est également mentionnée dans la norme électrique NFC 15-100. En effet, les interrupteurs doivent être placés à une hauteur située entre 90 et 130 cm du sol. Enfin, la réglementation en vigueur ne précise que le nombre de prises minimum pour chaque pièce. Si besoin, rien ne vous empêche d’en mettre plus dans votre salon, vos chambres, votre salle de bain, votre cuisine, etc., en fonction du volume de chaque pièce.

Pour le disjoncteur et le tableau électrique

Avant d’acheter un tableau modulaire, il est également important de connaitre le contenu de la norme électrique en vigueur. La réglementation prévoit en effet de réserver de la place dans le tableau électrique pour vos futurs équipements. Il faudra réserver 20 % des modules si vous habitez dans une maison individuelle. Pour un logement collectif, vous devez laisser libres au moins 6 emplacements. Ainsi, vous pourrez ajouter un nouveau différentiel et un disjoncteur au fil des années.

Pour une meilleure protection des circuits, vous devez laisser une place à un disjoncteur individuel à chaque jeu de fusibles. Avec cette norme, l’installation de parafoudres peut vous être également imposée, selon les régions. Un électricien professionnel ou un vendeur d’équipements pourra vous renseigner sur la nécessité d’un tel équipement sur votre lieu d’habitation.

Pour l’ETEL et la GTL

Il existe également des règles prévues pour l’ETEL (espace technique électrique du logement) et la GTL (gaine technique de logement) dans cette norme. Il convient en effet d’installer un ETEL avec tous les disjoncteurs. Il est à souligner que ce volume doit être dédié à la GTL, car l’ETEL complète celle-ci. La GTL manquait en fait de précisions sur certains aspects.

L’attestation de conformité par le Consuel à l’issue des travaux

Une fois les travaux de construction de maison terminés, il convient d’obtenir le certificat de conformité pour pouvoir vous servir de votre installation électrique. Pour ce faire, vous devez effectuer une demande auprès du Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité ou Consuel.

Les autres normes électriques

La norme NFC 14-100

Cette norme électrique ne concerne pas les particuliers. Bien qu’il est préférable de connaitre cette réglementation, rien ne vous oblige donc à vous plonger dans ses détails lorsque vous effectuez des travaux d’électricité dans votre maison. En effet, la norme NFC 14-100 s’adresse uniquement au distributeur d’énergie, c’est-à-dire à Enedis. Elle a prévu les règles à appliquer sur le réseau public. La norme électrique NFC 14-100 traite les installations comprises entre le point de raccordement et le point de livraison.

La norme NFC 16-600

Au début, la norme NFC 16-600 s’appelait XP C 16-600. Ensuite, elle a été remplacée par la norme FC C 16-600 en 2015 avant de devenir la norme NFC 16-600 qu’on connait actuellement. Cette norme fixe le contrôle de l’état des installations électriques des locaux à usage d’habitation. Ce diagnostic ne peut être réalisé que par un professionnel certifié qui contrôlera une série de points de vérification. Il est conseillé de solliciter plusieurs diagnosticiens en vue d’obtenir des devis afin d’obtenir le meilleur prix pour ce diagnostic.