Gros oeuvre

Quels sont les points forts et les faiblesses d’une toiture en zinc ?

Par Nicolas , le 6 mai 2022 , mis à jour le 10 mai 2022 — 8 minutes de lecture

Lors d’un projet de construction ou de rénovation de la toiture d’une maison, le choix des matériaux ne doit pas être pris à la légère. Outre les ardoises et les tuiles, le zinc fait également partie des meilleurs matériaux de construction pour la toiture. Le zinc est assurément le matériau le mieux adapté pour ce qui est de l’étanchéité et de l’isolation. Toutefois, faire le choix d’une toiture en zinc ne présente pas que des avantages, car ce matériau possède également quelques faiblesses. Nous vous conseillons de bien évaluer les atouts et les points faibles du zinc avant de faire un choix et de lancer les travaux de couverture de la toiture.

Toiture en zinc : quels sont les avantages ?

Le zinc présente de nombreux avantages lorsqu’il est utilisé comme couverture de la toiture d’une maison.

Résistant et durable

La toiture en zinc figure parmi les toitures les plus résistantes au temps. Sa durée de vie se situe en moyenne entre 90 et 110 ans. De plus, il ne craint pas les intempéries et la prolifération de mousse végétale.

Contrairement à la toiture en tuiles et en ardoise, la toiture en zinc ne nécessite que très peu d’entretien. Il affiche également d’excellentes performances en termes d’isolation.

Simple à travailler

Plutôt que d’opter pour une couverture en bac acier, tuiles, ardoises, etc., il n’est pas rare que les artisans et couvreurs se tournent vers une couverture en zinc. Ce type métal a une texture naturellement molle qui lui permet d’être plus facile à travailler que l’acier. Il vous permet ainsi d’obtenir la forme escomptée.

Possibilité de peindre

Niveau esthétique, une toiture en zinc rivalise difficilement avec une couverture en pierre naturelle, une couverture en bois, une couverture en ardoise, etc. pour un toit. Toutefois, vous pouvez peindre une toiture en zinc afin d’obtenir une couverture plus en harmonie avec le style de votre maison. Mais il faudra d’abord que le Plan local d’urbanisme (PLU) vous l’autorise. En effet, certaines communes imposent parfois des matériaux spécifiques pour la couverture du toit. Cela peut être, par exemple, l’ardoise ou la tuile.

Large choix de finitions

Pour un toit en zinc, vous disposez plusieurs choix de finitions :

  • Le zinc naturel : il a une structure brossée avec une couleur grise.
  • Le zinc prépatiné : il a un aspect vieilli obtenu à partir d’un traitement chimique.
  • Le zinc pigmenté : il a une surface brossée avec différents coloris.
  • Le zinc laqué : il a une structure lisse et des tons brillants.

Écoresponsable

La quantité d’énergie consommée pour la production du zinc est très faible par rapport au cuivre, métaux ferreux, aluminium, titane, etc. Et quand il est fabriqué à partir de matériaux recyclés, le processus consomme encore moins d’énergie. Pour vous donner une idée, la production d’acier inoxydable, d’aluminium ou du cuivre nécessite 2 à 4 fois plus d’énergie que celle du zinc.

D’autre part, en optant pour une toiture en zinc, vous participez à la préservation de la nature et de l’environnement. En effet, le zinc est entièrement recyclable. Autrement dit, lorsque ce matériau atteint sa fin de vie, le zinc reste recyclable sans perdre ses propriétés ni se dégrader. Enfin, un toit en zinc vous permet d’intégrer des panneaux solaires photovoltaïques afin de disposer d’une source d’énergie renouvelable à faible coût.

Niveaux de toxicité très faibles

Le ruissèlement à la surface d’un toit en zinc n’est pas toxique, d’après des études scientifiques et médicales. En plus, le zinc est un métal non corrosif et respectueux de la nature. Cela lui permet un écoulement d’eau limpide que vous pouvez ensuite récolter dans une citerne afin de l’utiliser. Vous pouvez utiliser cette eau pour arroser vos plantes, nettoyer votre véhicule, etc. Ainsi, avoir une toiture en zinc et vous aider également à réduire le montant de votre facture en eau.

Couverture de toit en zinc : quels sont les inconvénients ?

Bien que les points forts d’une couverture de toit en zinc demeurent évidents, ce type de travaux en rénovation ou en construction présente toutefois quelques faiblesses. Comme pour les autres matériaux (chaume, ardoise, bois, etc.), l’installation d’une toiture en zinc requiert du savoir-faire et de l’expérience. En effet, la maitrise de toutes les techniques de pose est primordiale afin de mettre en œuvre correctement une couverture en zinc. D’où la nécessité de faire appel à un couvreur ou un artisan qualifié.

D’un autre côté, une toiture en zinc peut s’avérer assez bruyante en cas d’intempéries. Ce type de nuisance sonore peut être évité en installant un bon isolant phonique, ce qui augmentera le prix final des travaux. Et en cas de forte chaleur, le zinc est sujet à des jeux de dilatation variables. Ainsi, il n’est pas rare que vous entendiez des grincements au niveau du toit. Mais ce phénomène n’altère pas à l’étanchéité de la couverture en zinc de votre toit.

Enfin, puisque le zinc est complètement imperméable, des condensations peuvent se former sous la couverture du toit. Pensez donc à installer une solution anti-condensation adaptée afin d’éviter afin d’évacuer les éventuelles humidités et de garantir la résistance de la couverture de votre toit.

Quel est le prix d’une couverture en zinc ?

Afin de connaitre le coût de votre projet de toiture en zinc, que ce soit pour des travaux de construction, de rénovation ou de réfection d’une toiture, faites établir des devis. En effet, le prix d’une couverture en zinc dépend de nombreux éléments.

Éléments impactant le prix d’une toiture en zinc

Vous devez prendre en compte plusieurs éléments afin d’obtenir des devis avec des prix précis de votre projet de toiture en zinc. D’une manière générale, le coût de ce type de travaux (rénovation ou construction) évoluera à la hausse ou à la baisse en fonction :

  • De la surface à couvrir.
  • De la forme et la pente de votre toiture.
  • De l’état de votre charpente : des travaux préalables peuvent être nécessaires si la charpente de votre maison est en mauvais état.
  • Du type d’installation souhaité.
  • Du prix de la main-d’œuvre.
  • Et des matériaux utilisés pour la rénovation, la réfection, ou la construction de votre toiture en zinc.

Prix d’une toiture en zinc en fonction des matériaux

Le choix des matériaux influence le prix d’une couverture en zinc, comme pour les autres types de couvertures (ardoise, bac acier, bois, etc.). Ici, les prix dans vos devis évoluent en fonction de la finition et de l’épaisseur de la couverture en zinc choisie :

  • Le prix moyen d’une toiture en zinc naturel est compris entre 25 et 65 euros le m2, hors pose.
  • Pour une toiture en zinc prépatiné, le prix s’élève entre 35 et 70 euros le m2, pose non incluse.
  • Pour une toiture en zinc laqué, prévoyez entre 40 et 70 euros par m2, mains-d’œuvre non comprises.

Afin de dénicher le meilleur prix pour votre projet de toiture en zinc, demandez plusieurs devis auprès de différents professionnels. Ensuite, vous pourrez comparer les devis afin de dénicher le professionnel qui offre le meilleur rapport prestation/prix.

Prix d’une toiture en zinc en fonction de la méthode employée

La méthode employée influence également le prix total de votre projet de toiture en zinc. Hors pose, voici les prix en fonction du type de toiture réalisé par votre couvreur :

  • Pour une couverture du toit en zinc à joint debout, prévoyez entre 40 et 60 euros par m2. Cette technique de couverture est employée pour les zones à fortes intempéries.
  • Une toiture en zinc sur tasseaux vous coûtera entre 50 et 60 euros par m2.
  • Et pour une couverture en zinc en gradins ou à ressaut, le prix moyen se situe entre 45 et 60 euros le m2. Cette technique de couverture est peu fréquente, mais elle est très efficace pour évacuer les eaux de pluie.

Prix de pose d’une couverture en zinc

Un artisan couvreur applique en moyenne des tarifs compris entre 40 et 120 euros par m2. Cette variation de prix dépend de :

  • La complexité du chantier.
  • Dimensions de la toiture (longueur et largeur).
  • Votre situation géographique.
  • La nature des travaux (rénovation, construction, etc.).
  • Et du professionnel contacté (chaque artisan couvreur n’applique pas les mêmes tarifs).