Energie, domotique & habitat durable

Chaudière biomasse individuelle : qu’est-ce que c’est ?

Par Nicolas , le 7 juillet 2022 — 10 minutes de lecture
chaudiere-biomasse

Nouvelle tendance, la chaudière biomasse s’invite désormais dans les maisons, notamment dans les habitations modernes. À souligner que ce type d’appareil de chauffage répond aux exigences écologiques en vigueur. De plus, de nombreuses grandes marques proposent des chaudières biomasses plus compactes et plus designs. Elles sont faciles à installer et à marier avec l’aménagement extérieur de la maison. Mais plus précisément, qu’est-ce que la chaudière biomasse ? Pourquoi opter pour ce type d’appareil de chauffage ? Quel est le prix d’une chaudière biomasse ? Et est-elle éligible aux différentes primes énergie et aides de l’État ? Nous faisons le point sur tout ce que vous devez savoir sur la chaudière biomasse.

Chaudière biomasse : qu’est-ce que c’est ?

À l’instar des autres types d’appareils de chauffage, la chaudière biomasse fonctionne avec du combustible afin de produire de la chaleur. Cette dernière servira ensuite pour le chauffage et/ou pour produire de l’eau chaude. Mais à la différence des chaudières électriques, à gaz et au fioul, la chaudière biomasse utilise un combustible renouvelable.

Ce système de chauffage fonctionne avec du bois sous différentes formes (bûche, copeaux, granulés, sciure, pellets, etc.) et des résidus organiques. Ce type de combustible à l’avantage d’être écologique et peu cher à l’usage. Nous tenons à rappeler que le fioul, le gaz et l’électricité sont issus des énergies fossiles et nucléaires.

La chaudière biomasse vous permet de chauffer tout logement et fournir de l’eau chaude, ce qui n’est pas toujours le cas avec la plupart des appareils à bois. Ce système de chauffage se décline en plusieurs modèles :

  • La chaudière biomasse individuelle classique.
  • La chaudière biomasse individuelle à condensation : elle récupère l’énergie contenue dans la fumée de combustion, ce qui la rend encore plus performante.
  • Et la chaudière biomasse individuelle mixe ou hybride : elle utilise deux énergies comme granulé et fioul, bois et gaz, etc.

Tous les modèles de chaudière biomasse sont éligibles aux primes énergie et aides de l’État pour la transition énergétique. Et cela, peu importe le type et le fonctionnement de votre chaudière biomasse puisqu’elle est écologique.

Pourquoi opter pour une chaudière biomasse ?

Par rapport aux autres chaudières sur le marché (électrique, au gaz, au fioul), la chaudière biomasse présente de nombreux points forts:

  • Un faible impact sur l’environnement : la chaudière biomasse a une empreinte écologique très faible. Elle respecte l’environnement en se basant sur des ressources naturelles, c’est-à-dire des énergies renouvelables. D’après une étude, le bois produit des émissions de CO2 de l’ordre de 40 kg/MWh. Quant au fioul, l’émission de CO2 s’élève à 480 kg par MWh. L’électricité produit 180 kg par MWh de CO2 et le gaz environ 222 kg par MWh.
  • Un faible coût à l’usage : la chaudière biomasse utilise du combustible peu cher. Le prix du bois est beaucoup moins cher que les autres combustibles sur le marché. À l’usage, la chaudière biomasse peut vous faire réaliser d’importantes économies d’énergie. Elle est estimée entre 30 et 60% par rapport à un mode de chauffage traditionnel. De plus, le bois est disponible partout en France.
  • Un rendement élevé : la chaudière biomasse assure un rendement moyen entre 75 et 95 %, selon le modèle de votre appareil.
  • Des aides et des primes énergies : quel que soit le modèle de chaudière biomasse que vous choisissez, il vous est possible de bénéficier des aides de l’État.

Mais utiliser une chaudière biomasse ne présente pas que des avantages. Ce système de chauffage a également quelques points faibles :

  • Une chaudière biomasse coûte cher : le prix d’achat peut aller jusqu’à 25 000 euros, ce qui est très élevé pour la majorité des Français. Et étant donné que l’installation doit être réalisée par un professionnel, vous devez prendre en compte également les frais d’installations. La pose d’une chaudière biomasse par un expert peut atteindre les 2 500 euros.
  • Un appareil plutôt encombrant : selon le modèle, la taille d’une chaudière biomasse peut être très imposante. Vous devez même prévoir une espace de stockage dédié de type silo si vous optez pour une chaudière à granulés.
  • Une chaudière biomasse nécessite un entretien régulier : l’appareil doit être entretenu au moins une fois par an.
  • Enfin, les plaquettes de bois ou bûches de bois doivent être stockées dans un endroit adéquat, loin de l’humidité. Autrement, vous risquez d’obtenir un rendement énergétique inférieur.

Quel modèle de chaudière biomasse choisir ?

En optant pour une chaudière biomasse, vous faites d’importantes économies d’énergie tout en utilisant un système de chauffage écologique. Cependant, sachez qu’il existe différents modèles sur le marché. Afin de bénéficier de tous les avantages d’une chaudière biomasse, vous devez choisir un appareil qui répond réellement à vos besoins de chauffage.

Le choix du combustible pour une chaudière biomasse

Critère indispensable, votre choix du combustible va définir la performance de votre chaudière biomasse ainsi que les conditions de stockage. Pour ce type d’appareil de chauffage, il existe 3 types de combustibles :

  • Les bûches de bois : ce type de combustible est le plus couramment utilisé. C’est également le moins onéreux du marché, car il ne nécessite que très peu de transformation. Cependant, le rendement des bûches de bois figure parmi les plus faibles. Il se situe entre 50 et 90 % selon le taux de l’humidité des bûches. Ainsi, afin d’assurer un rendement maximal, vous devez disposer d’un espace de stockage bien isolé limitant l’exposition à l’humidité des bûches de bois.
  • Les plaquettes de bois : ce type de combustible est obtenu à partir d’un broyage de déchets de bois. Les plaquettes de bois ne coûtent pas cher et assurent un rendement moyen entre 75 et 95 %.
  • Les pellets, copeaux et granulés de bois : ce type de combustible se présente sous forme de petits cylindres. Vous pouvez les acheter en sac ou en vrac. Ils n’occupent que très peu d’espace et donc, ce combustible est le plus facile à stocker. Les pellets, copeaux et granulés de bois affichent un taux d’humidité très faible. Cela vous permet d’obtenir un rendement optimal pouvant aller jusqu’à 100 %.

Le choix du mode d’alimentation d’une chaudière biomasse

Après avoir choisi le combustible, vous devez également penser à choisir le mode d’alimentation de votre appareil de chauffage. Pour une chaudière biomasse, vous avez le choix entre :

  • L’alimentation manuelle : les combustibles doivent être chargés manuellement. Selon la saison, vos besoins et votre consommation, vous devez approvisionner votre appareil une à 2 fois par jour en moyenne. C’est l’option idéale si vous ne disposez que d’un espace limité, car vous n’avez pas besoin de stocker une grande quantité de combustibles.
  • L’alimentation automatique : comme son nom l’indique, ce système permet à votre chaudière de s’alimenter automatiquement. Vous n’avez pas besoin de charger votre chaudière, car elle achemine toute seule les combustibles par aspiration ou via une vis sans fin. Ainsi, il vous suffit de programmer l’heure à laquelle votre chaudière doit s’alimenter. C’est une manière très simple de profiter de votre chaudière. Toutefois, vous devez disposer un espace assez grand pour le stockage des combustibles. L’autonomie de votre chaudière en dépend.

Privilégiez les chaudières biomasse de classe 5

Gage de qualité, les chaudières biomasse de classe 5 assurent un rendement pas moins de 80 % pour un appareil à alimentation manuelle et pas moins de 85 % pour une automatique. Elles répondent également aux critères de la norme européenne NF EN 303,5 avec une puissance qui n’excède pas les 300 kW.

Optez également pour une chaudière biomasse labellisée Flamme Verte. En effet, bien que le bois soit un combustible organique et renouvelable, il peut émettre des particules fines et polluants lorsqu’il est brulé. En choisissant un modèle avec le label Flamme Verte, vous limitez les émissions polluants tout en assurant un rendement correct.

Chaudière biomasse : quel est son prix ?

Le prix d’une chaudière biomasse varie en fonction de la puissance de l’appareil, du combustible utilisé, du fabricant, etc. Prix d’achat et coût des travaux d’installation compris, voici quelques fourchettes de prix selon le type de l’appareil :

  • Pour une chaudière biomasse à bois bûche, comptez entre 7 000 et 20 000 euros.
  • Prévoyez entre 7 000 et 20 000 euros pour une chaudière biomasse à plaquettes forestières.
  • Le prix d’une chaudière à granulés s’élève entre 8 000 et 18 000 euros pour un appareil à alimentation manuelle et entre 15 000 et 25 000 euros pour une automatique.
  • Et pour une chaudière mixte (granulés + bûches), le prix se situe entre 8 000 et 15 000 euros.

Les aides financières pour l’installation d’une chaudière biomasse

Nous avons évoqué plus haut qu’il est possible de bénéficier des aides financières, quel que soit le type de votre chaudière biomasse. Toutefois, cette dernière doit répondre à certains critères afin d’être éligible aux primes d’énergies :

  • Le rendement énergétique de votre chaudière doit être à 70 % minimum.
  • Votre chaudière doit avoir un indice de performance environnementale égale à 2 ou plus.
  • L’installation de votre chaudière doit être réalisée par un professionnel certifié RGE, dans une maison individuelle.
  • Votre chaudière doit avoir un taux de concentration de monoxyde de carbone inférieur ou égal à 0,3%.
  • Et votre chaudière doit être labellisée « Flamme Verte ».

Ensuite, l’État propose des aides pour la rénovation énergétique afin d’encourager à choisir une chaudière biomasse. Ainsi, dans le cadre d’une rénovation de votre appareil de chauffage, si vous optez pour une chaudière biomasse, il vous est possible de bénéficier des aides financières suivantes :

  • La Ma Prime Rénov : si vous faites partie des ménagers modestes, l’aide peut aller jusqu’à 10 000 euros pour une chaudière à granulés.
  • La Prime Coup de Pouce : le montant de l’aide s’élève jusqu’à 4 000 euros pour les ménagers modestes.
  • Le Prêt à taux zéro : vous pouvez bénéficier d’un taux d’intérêt zéro pour les travaux d’installation d’une chaudière biomasse.
  • Et la TVA réduite à 5,5%.