Energie, domotique & habitat durable

Maison bioclimatique : c’est quoi ?

Par Nicolas , le 3 juillet 2021 , mis à jour le 10 septembre 2021 — 7 minutes de lecture
Maison bioclimatique

Plusieurs possibilités s’offrent aux particuliers dans la construction de maisons confortables et écologiques. Parmi elles, nous pouvons citer la maison bioclimatique qui est très prisée puisqu’elle peut rendre un habitat plus confortable et performant. En plus d’être écologique, ce type de maison est sain, ouvert au soleil, et économique. Tous ces avantages vous donnent-ils envie de construire une maison bioclimatique ? Avant toute chose, prenez d’abord connaissance de ce qu’est réellement ce type de maison.

Maison bioclimatique : La définition

Une maison bioclimatique est définie comme étant une maison qui puise son énergie en profitant de son environnement et du climat. En fait, sa climatisation et son chauffage se font automatiquement. Son architecture dite « bioclimatique » concerne notamment son orientation, sa construction, et son intégration à l’environnement.

En revanche, nous tenons à préciser qu’aucun modèle type n’existe lorsque nous parlons de maison bioclimatique. Ce type d’habitat varie selon le climat, sa situation géographique, ses avoisinants, l’endroit, l’exposition, la végétation environnante et le relief. Quoi qu’il en soit, une maison bioclimatique doit pouvoir s’adapter au climat, que ce soit en hiver ou en été. Et vous ne devez pas y retrouver des matériaux nuisibles à l’environnement ainsi qu’un système de chauffage.

Maison bioclimatique : Les caractéristiques

L’orientation d’une maison bioclimatique

L’orientation est un élément fondamental lorsque nous parlons de maison bioclimatique. En France, la façade nord reçoit le minimum de lumière rayonnante, tandis que celle du Sud en reçoit le maximum. Ainsi, pour la construction de votre maison bioclimatique :

  • Placez les pièces à vivre dotées de grandes ouvertures sur la façade sud (bow-window, portes-fenêtres, larges baies vitrées, etc.). Cette orientation vous permettra de profiter entièrement de la chaleur et la lumière naturelle.
  • N’hésitez pas à construire une véranda sur la façade sud de votre maison bioclimatique.
  • Placez les pièces de nuit de votre maison à l’Ouest ou à l’Est. Nous tenons à préciser que ces 2 orientations sont également avantageuses la journée. En revanche, vous devez prendre quelques précautions. Optez pour des ouvertures de tailles moyennes à l’Ouest (plus au Sud) puisque le soleil tape très fort en fin de journée et l’après-midi en été. Faites de même pour l’est de votre maison bioclimatique puisque la brume matinale apporte beaucoup d’humidité. Par contre, si la région où vous vivez ne connaît pas ces conditions climatiques, n’hésitez pas à mettre de grandes ouvertures sur ces orientations de votre habitat.
  • Placez vos garages et vos pièces de service sur la façade nord de votre maison bioclimatique. Et sachez que le froid entre surtout par le Nord. Ainsi, nous vous conseillons de limiter la taille et le nombre d’ouvertures sur cette façade. Par contre, si vous y installez des fenêtres thermiques, vous pourrez envisager l’installation d’ouvertures plus larges. Ces dernières vous feront profiter d’une excellente luminosité sur la façade nord de votre habitat.

Les équipements et les matériaux d’une maison bioclimatique

Pour la construction de ce type de maison, vous devez faire très attention au choix des matériaux et équipements utilisés. Ces derniers jouent un rôle primordial dans la ventilation et l’isolation de votre maison bioclimatique.

Les principaux matériaux naturels

Nous vous conseillons de préférer des matériaux naturels qui peuvent jouer le rôle d’isolants pour la construction de votre habitat. Ouate de cellulose, bois, terre, chanvre, brique, paille, liège, etc., plusieurs matériaux sont intéressants.

Quelques traitements spécifiques

En bioclimatisme, vous devez appliquer quelques traitements spécifiques afin de profiter aisément de l’énergie naturelle dans votre maison :

  • Pour la surface de vos murs intérieurs, faites un enduit de 4 à 5 cm d’épaisseur. Cet enduit pourra éviter les éventuelles surchauffes des pièces de votre maison bioclimatique. Il pourra stocker le peu de chaleur de la journée, en plus de l’évacuer assez rapidement la nuit.
  • Pour la toiture de votre maison bioclimatique, optez pour une construction avec des isolants biosourcés tels que la laine de bois et la laine de chanvre.
  • Nous tenons également à préciser que vous devez bien choisir les couleurs qui vont régner à l’intérieur de votre habitat adoptant le bioclimatisme :
    • Optez pour des couleurs sombres sur les murs trombes. Ces derniers pourront diffuser l’énergie solaire dans toute la pièce après l’avoir captée.
    • Évitez de peindre vos murs en noir puisque votre maison bioclimatique risque d’être surchauffée.
    • Évitez les teintes trop claires qui ne transformeront pas la lumière en chaleur. Elles vont juste la réfléchir.

Les équipements

Afin d’optimiser le confort à l’intérieur de votre maison bioclimatique :

  • Optez pour une Isolation Thermique par l’Extérieur (ITE). Vous pourrez ainsi profiter d’une inertie de la fraîcheur l’été et de la chaleur l’hiver. Ce type d’isolation évite également les éventuels ponts thermiques.
  • Évitez les déperditions de chaleur en installant des fenêtres à double ou triple vitrage à l’argon dans votre habitat.
  • Préférez une cheminée à insert, un poêle à bois, une géothermie, des panneaux ou capteurs solaires, etc. pour produire de l’eau chaude et du chauffage dans votre maison bioclimatique.
  • Misez sur un échangeur de chaleur à double flux pour la ventilation de votre maison. Et privilégiez notamment le puits canadien.
  • N’hésitez pas à installer des rideaux, volets, décrochés de façade, avancées de toit, préaux, brise-soleil, etc. afin de protéger votre habitat des surchauffes durant les saisons trop chaudes.
  • Installez une pergola décorée par des plantes grimpantes pour que votre maison bioclimatique puisse conserver un peu de fraîcheur. Certaines maisons intègres également une pergola bioclimatique.

Le concept des formes

Sachez que la diffusion de la chaleur dans votre maison bioclimatique vers l’extérieur se fait par l’intermédiaire de son toit et de ses murs. Et plus votre habitat dispose d’une grande surface pour les murs et le toit, plus il y aura de déperditions thermiques. Nous tenons à préciser qu’à superficie égale, une maison cubique à étage (compacte) est moins bioclimatique qu’une maison biscornue avec beaucoup d’avancées et de retraits.

Les pièces

Pour la construction d’une maison thermique digne de ce nom, faites attention à l’emplacement des différentes pièces de votre habitat :

  • Placez les chambres à l’Est pour que vous puissiez profiter d’une fraîcheur confortable en soirée ainsi que du soleil matinal.
  • Pour vos pièces à vivre, disposez-les au Sud. Vous pourrez ainsi profiter aisément des longues soirées en été et de la lumière du soleil en journée. Préférez une double exposition sud-est pour votre cuisine si vous souhaitez y prendre votre petit déjeuner tout en appréciant le lever du soleil.
  • Disposez vos pièces froides telles que le couloir ou le garage au Nord dans votre maison bioclimatique. Ces pièces n’ayant pas besoin d’être chauffées diminueront les déperditions de chaleur et renforceront l’isolation thermique de votre habitat.

Maison bioclimatique : L’habitat confortable en hiver et en été

La construction d’une maison bioclimatique vise à vous faire profiter d’un habitat confortable toute l’année sans climatisation ni chauffage. Ainsi, votre construction et vos installations doivent assurer une protection contre les apports caloriques du soleil en été, et leur exploitation optimale en hiver.

Ainsi, en plus des caractéristiques et conseils que nous vous avons précédemment donnés, exploitez votre jardin. Vous pouvez par exemple y planter des haies végétales du côté des vents trop dominants de votre maison bioclimatique. D’un autre côté, n’hésitez pas à planter des arbres à feuilles caduques au sud de votre jardin.