Choix de l’assainissement individuel (ANC)

choix-assainissement-individuel-anc

Choisir le type d’assainissement n’aura pas été chose facile… Notre étude de sol proposait 2 alternatives par rapport à notre sol de type argileux :

  • une micro-station d’épuration, associée à 2 x 15 mètres linaires de drains
  • une fosse toutes eaux, associée à un filtre à sable vertical drainé de 30 m2, ainsi que 2 x 19 mètres linéaires de drains

Micro-station d’épuration

Lors de l’élaboration du projet avec l’architecte, celui-ci nous a conseillé la micro-station d’épuration en argumentant sa simplicité de mise en place, son coût moins élevé et son faible encombrement. Ayant fait le choix de partir sur une maison de plain pied qui occupe une grande partie du terrain, et après quelques recherches sur internet, nous sommes donc partis sur la solution de la micro-station pour notre assainissement individuel (aussi appelé ANC : assainissement non collectif). La micro-station d’épuration a l’avantage d’occuper moins de surface au sol.

Après avoir démarché de nombreux fabricants et parcouru le web, notre choix s’est porté sur la micro-station Oxyfix de Eloy Water. Ses principaux avantages : grosse capacité qui espace les vidanges, cuve en béton, faible consommation, peu d’entretien,… voir cette vidéo ci-dessous qui la présente.

J’ai donc contacté la société Eloy Water qui m’a renvoyé vers Eloy Eauccitanie. Rapidement Nicolas Pinel, le commercial local, m’a contacté et m’a établi un devis en fonction de mon besoin.

Coût de théâtre du maire…

Il y a 3 jours… à moins de 15 jours de la date butoir de la validation de notre permis de construire, je reçois un coup de téléphone du service d’urbanisme de la mairie. La responsable me dit textuellement “Le Maire compte vous refuser votre permis si vous restez sur le choix de la micro-station, elle n’en veut plus dans son village. Si vous voulez qu’elle accepte votre permis de construire dans les temps, il faut changer de type d’ANC”. Apparemment, il y aurait eu des soucis sur la commune avec des micro-stations mal entretenues et dégageant des odeurs gênant le voisinage, et donc la mairie aurait reçu des plaintes par rapport à cela.

J’ai beau expliqué que l’on a présenté notre projet à la commission d’urbanisme avec la micro-station, que l’étude de sol préconise une micro-station, que le Spanc a validé notre demande pour la micro-station d’épuration, que notre projet a été adapté à cela et que je n’ai pas la place d’intégrer autre chose (sinon je ne respecte plus les limites de propriété)… rien à faire !

Étant face à un non catégorique pour la mise en place d’une micro-station, bien que ce soit discutable légalement… il a fallu trouver une alternative !

  • La micro station est refusée par la municipalité
  • Une fosse toutes eaux associée à un filtre à sable vertical drainé occupe trop de superficie sur le terrain et remet en cause tous les plans afin de respecter les distances imposées

Après pas mal de recherches sur internet, nous avons trouvé notre plan B : la filière compact !!!

Filière compact

La filière compact est une bonne alternative à la micro-station. Elle possède le même fonctionnement qu’un filtre à sable drainé, mais en étant plus compact. Cette solution d’ANC nous évite donc de revoir tous les plans et vient tout simplement se substituer à la micro-station.

A savoir aussi que la mise en place d’un filtre à sable drainé est beaucoup plus couteux qu’un filtre compact. Même chose pour le remplacement de l’élément filtrant :

  • Filtre à sable drainé : remplacement du sable présent dans le jardin, tous les 10 ans, cout : 5000€
  • Filtre compact : remplacement des fibres de bois internes à la cuve, tous les 10 ans, cout : 1400€

Les deux principaux avantage de la filière compact, comparé au filtre à sable drainé, sont donc :

  • Coût moins important à la mise en place et à l’entretien
  • Le filtre compact prend peu de place, il est intégré à la fosse toutes eaux, alors qu’un filtre à sable drainé occupe 30m2 de surface sur le terrain de la maison

Conclusion et comparaison

Ce ne sera donc pas une micro-station, mais une filière compact qui sera intégrée à notre projet de construction. Il nous a été impossible de convaincre les élus de la ville… et ne voulant pas rentrer en procédure judiciaire avec la municipalité du village où nous allons vivre de nombreuses années, nous nous rabattons sur l’ANC filière compact.

Le coût de mise en place entre les deux solutions d’ANC est assez proche, mais dans le temps la filière compact sera plus coûteuse en entretiens :

  • Micro-station : remplacement du compresseur qui vient oxygéner la cuve, tous les 10 ans, cout : 250€
  • Filière compact : remplacement de l’élément filtrant (des fibres de bois), tous les 10 ans, cout : 1400€

Rendez-vous dans quelques mois pour la suite au moment de la pose…

2 commentaires
  1. Dommage, les mini stations sont l’avenir, il y en aura de plus en plus ! La mienne a plus de 4 ans et aucuns soucis avec. Le seul reproche c’est la cuve un peu petite pour 5, donc vidages réguliers.

  2. Oui tout à fait… de nos jours la micro-station reste le meilleur compromis !

Laisser un commentaire

Les partenaires du projet

  • 2GI Consultant
  • Batista TP
  • Domadoo
  • Eloywater Eauccitane
  • iD linéa
  • Jeedom
  • La Citerne Verte
  • Entreprise Martins Constructeur Lunel
  • Pierre Willer Carreleur Anduze
  • Samsung
  • Union Matériaux
  • Volum showroom

Suivez nous sur les réseaux sociaux

91682a8fff28ab87831c35f9d140a46a111111111111
error: Content is protected !!