Récupérer les eaux de pluies pour la maison

cuve-souple-recuperation-eaux-de-pluie

Un geste écologique pour la planète

La plupart des gestes que nous effectuons au quotidien ne requièrent pas d’eau potable. Or, l’eau du robinet, majoritairement puisée dans les nappes phréatiques, est traitée pour l’être, ce qui n’est nécessaire que si celle-ci doit être consommée en toute sécurité. Il est donc préférable d’avoir recours à la récupération d’eau de pluie quand il n’est pas indispensable d’utiliser de l’eau propre à la consommation. Nettoyer sa voiture ou sa maison, arroser les fleurs, remplir une piscine, laver le linge ou tirer la chasse d’eau sont des gestes qui nécessitent une eau relativement propre, mais elle ne doit pas être forcément potable. L’eau de pluie, bien qu’elle ne puisse pas être considérée comme potable, à cause de particules biologiques ou chimiques liées à l’environnement, est considérée comme suffisamment propre lorsqu’elle n’est pas absorbée par l’homme. L’eau de pluie est d’ailleurs plus douce que l’eau du robinet, car elle ne contient ni calcaire, ni chlore, ni nitrates, ni pesticides.

Il faut aussi garder à l’esprit que le sol n’absorbe que très peu les eaux pluviales, environ 11% des eaux de pluies s’infiltrent vers les nappes phréatiques. 65% des eaux de pluies s’évaporent et 24% ruissellent. Pour optimiser cette eau venue du ciel et limiter le retraitement des eaux usées, récupérer l’eau de pluie est devenu un geste écologique pour la planète !

Un geste économique pour votre porte feuille

L’eau potable étant précieuse, c’est par conséquent une denrée de plus en plus chère. En France, nous avons la chance de disposer d’infrastructures permettant de disposer d’une eau irréprochable, mais ces coûts de retraitement expliquent l’alourdissement de la facture. En effet, une facture d’eau se décompose en plusieurs parties :

  • La partie eau potable répercute les coûts de prélèvement de l’eau directement dans la nappe phréatique ainsi que son traitement pour devenir consommable, puis sa distribution au robinet.
  • La partie assainissement concerne le traitement des eaux usées par une station d’épuration puis son rejet dans la rivière une fois rendue propre.
  • Enfin, les communes dépendent d’une agence de l’eau, et répercutent les coûts et taxes liées entre autre à la lutte contre la pollution des eaux.

Même si s’équiper d’un récupérateur d’eau a un coût, l’eau de pluie reste gratuite. Cet investissement est donc largement amorti au fil du temps et c’est un geste économique pour votre porte feuille !

Un geste écocitoyen

Récupérer l’eau de pluie est aussi un geste citoyen. Respecter ce bien qui nous est nécessaire pour vivre et veiller à le préserver est un symbole fort dans nos sociétés où la surconsommation et la pollution sont de véritables fléaux. Recycler l’eau de pluie conduit également à plus d’autonomie, chaque foyer adoptant ce mode de vie n’est pas soumis aux éventuelles restrictions qui peuvent être décrétées en périodes de sécheresse. Les réserves d’eau de pluies effectuées sur les périodes pluvieuses suffisent souvent à couvrir les besoins en eau douce non potable sur plusieurs semaines.

De plus, le ruissellement se trouve limité, puisqu’au lieu d’être rejetée sans être absorbée, l’eau est récupérée dans des cuves ou des citernes ; cela peut participer à la prévention des crues, qui sont provoquées lorsque le sol est saturé. Ce qui est souvent le cas dans notre département (le Gard) où les crues y sont fréquentes lors de fortes pluies.

En outre, l’installation d’un système de récupération des eaux de pluie est très simple au niveau administratif : il n’est tout simplement pas nécessaire d’entamer des démarches ou autres demandes pour obtenir une autorisation de travaux ou un permis de construire auprès de sa commune.

Le dossier vidéo du Côté des Pros :

Personnellement, les deux réseaux seront bien séparés et l’eau de pluie utilisée dans la maison n’alimentera que les WC.

Les différentes systèmes de récupération d’eau de pluies

Le principe de la récupération d’eau de pluie reste concrètement très simple ! Dans la pratique, l’eau est récupérée du toit en s’écoulant dans la gouttière raccordée à une cuve. Un filtre intégré à la gouttière permet de retenir les débris organiques présents dans l’eau (sable, végétaux, insectes,…). L’eau de pluie est ensuite directement stockée dans le récupérateur. Il suffit ensuite de connecter une pompe à la cuve pour réutiliser cette eau.

Plusieurs techniques existent :

  • Une cuve rigide enterrée, soit en béton, soit en polyéthylène
  • Une cuve souple, qui peu être disposée dans le jardin, soit installée sous le vide sanitaire

Dans une cuve en béton, la qualité de l’eau est meilleure que dans une cuve en polyéthylène, car elle neutralise le PH de l’eau qui est moins acide. Cependant, une cuve en béton est plus chère puisqu’elle coûte de 5000 à 10000€, contre 3000 à 8000€ pour une cuve en polyéthylène. Les cuves de récupération d’eau de pluie rigides dépassent rarement les 2000 litres.

Une cuve en béton n’a pas besoin d’être vidée l’hiver si elle est enterrée, elle ne craint pas le gel. Les cuves souples peuvent aussi résister à des températures allant jusqu’à -20 degrés lorsqu’elles sont disposées dans le jardin. Installées en vide sanitaire, elles sont à l’abri du gel. Les cuves souples coutent entre 500 à 1000€ pour des capacités allant jusqu’à 20000 litres, nettement moins cher que les cuves rigides.

Les cuves souples évitent l’altération de l’eau qui se traduit souvent par le développement de microbes, d’algues et de bactéries dans les cuves rigides. Dans une cuve souple, l’eau est à l’abri de l’air et de la lumière, ce qui permet de stocker une eau propre et claire.

Solution retenue pour la récupération de l’eau de pluie

Nous avons fait le choix de partir sur la solution des cuves souples pour plusieurs raisons :

  • Moins cher à l’achat
  • Plus grosses capacités
  • Possibilité de disposer les cuves souples en vide sanitaire pour ne pas encombrer le jardin
  • Pas d’altération de l’eau
  • Possibilité de raccorder facilement plusieurs gouttières sur une même cuve souple même si elles ne sont pas disposées au même endroit

citerne-verte-recuperation-eaux-de-pluies

Cette eau de pluie sera récupérée pour alimenter :

  • Les WC de la maison (en intégrant un filtre supplémentaire)
  • Le lave linge (en intégrant un filtre supplémentaire)
  • Les robinets extérieurs pour notamment l’arrosage et le remplissage de la piscine

Détail de notre future installation de récupération d’eau pluviales :

  • une cuve souple de 10000 litres, disposée devant la maison, raccordée à 2 gouttières, destiné à la machine à laver le linge, les WC et le jardin devant
  • une cuve souple de 10000 litres, disposée derrière la maison, raccordée à 2 gouttières, destinée au jardin de derrière plus important
  • 4 collecteurs de gouttières
  • 2 surpresseurs qui seront pilotés et supervisés par la domotique

Implantation de notre installation de récupération d’eaux de pluie :

  • En rouge : les gouttières extérieures, 2 par cuve souple
  • En vert : les cuves souples en vide sanitaire, une devant et une derrière la maison
  • En bleu : les surpresseurs

plan-gouttieres-solution-recuperation-eau-pluie

 

Notre sélection de produits

Après avoir consulté de nombreux fabricants de citernes souples vertes, notre choix s’est porté sur La Citerne Verte du groupe CITERNEO. voici les raisons :

  • Leurs tarifs sont très bien placés
  • Leurs collecteurs semblent être les plus simples à poser et les moins encombrants
  • Toujours très agréable et à l’écoute lors de mes appels téléphoniques

Voici le détail des produits commandés :

  • Une citerne verte 10m3 étroite de 2.96 m x 5.74 m x 0.90 m
  • Une citerne verte 10m3 standard de 3.69 m x 4.36 m x 0.95 m
  • 4 collecteurs de gouttières
  • 2 T de raccordement
  • Des colliers de serrage

Laisser un commentaire

Les partenaires du projet

  • 2GI Consultant
  • Batista TP
  • Domadoo
  • Eloywater Eauccitane
  • iD linéa
  • Jeedom
  • La Citerne Verte
  • Entreprise Martins Constructeur Lunel
  • Pierre Willer Carreleur Anduze
  • Samsung
  • Union Matériaux
  • Volum showroom

Suivez nous sur les réseaux sociaux

90688ff1a89cd68cc05371fb54ce4c64````
error: Content is protected !!