Finance & investissement

Comment obtenir un prêt immobilier ?

Par Christelle , le 10 février 2022 — 9 minutes de lecture
maison à vendre

Souhaitez-vous devenir l’heureux propriétaire d’une maison ou d’un appartement ? Sachez qu’il est extrêmement difficile, voire impossible dans certains cas, pour un particulier de financer l’intégralité de l’achat d’un logement. Pour financer votre projet, il est souvent nécessaire de souscrire un prêt immobilier. Mais, comment obtenir un prêt immobilier ? Les réponses à cette question dans cet article.

Obtenir un prêt immobilier : Quelles sont les étapes à suivre ?

Vous êtes obligé de passer par les étapes suivantes pour l’obtention d’un crédit immobilier pour financer votre achat de maison, d’appartement ou autre bâtiment pour logement.

1ère étape : Le calcul du budget

Premièrement, vous devez calculer votre budget d’achat immobilier, que ce soit pour acquérir une résidence principale ou secondaire, ou pour effectuer un investissement locatif. Toutefois, vous devez prendre en compte de nombreux paramètres pour ce calcul.

L’apport personnel

Tout d’abord, vous devez prendre en compte votre apport personnel afin de calculer votre budget d’achat. Ce dernier s’obtient en additionnant le prêt immobilier octroyé par la banque et votre apport personnel. Nous vous conseillons de réaliser des simulations afin de déterminer la maison ou l’appartement qui correspond à votre budget.

Nous tenons à préciser que les frais de notaire ou « frais d’acquisition » doivent également être pris en compte dans votre calcul du budget d’achat. Sachez que ces frais correspondent à 2 à 8 % du prix d’achat de l’immobilier que vous comptez acheter. De plus, votre apport personnel pourra généralement couvrir ces frais d’acquisition. C’est pour cette raison que votre apport personnel doit représenter 10 % du prix d’acquisition de votre logement.

Les conditions d’emprunt

Le montant de votre crédit immobilier va également dépendre de divers facteurs tels que la durée de votre crédit et le taux d’intérêt. Selon une étude réalisée en janvier 2021, les crédits en France durent en moyenne 18 ans et 11 mois. Toutefois, il y a une part majoritaire d’emprunts de plus de 20 ans en France.

D’un autre côté, en termes de prêt immobilier en France, le taux d’intérêt est de 1,06 % au second trimestre 2021. Il s’agit du taux le plus bas de l’histoire des crédits immobiliers.

Le taux d’endettement

Pour l’établissement de votre capacité d’emprunt, les banques vont prendre en compte votre épargne, vos charges, et votre taux d’endettement. En règle générale, le taux d’endettement pour un prêt immobilier est fixé à 33 %.

Ainsi, la banque va calculer votre capacité maximale d’emprunt en analysant vos charges et vos revenus. En fait, il s’agit du montant maximal qui vous sera octroyé lors de votre crédit immobilier.

2ème étape : Le renseignement sur l’accord de principe et auprès des banques

Ensuite, vous devez contacter un courtier immobilier ou prendre rendez-vous avec le conseiller de la banque de votre crédit immobilier. Cette étape vous permettra de déterminer à l’avance les conditions d’obtention d’un prêt immobilier. En effet, vous devez bien vous assurer que la banque de votre choix pourra vous accompagner dans votre projet. Ainsi, ces professionnels vous informeront sur les conditions d’éligibilité à divers prêts aidés. Ils vous donneront également des conseils précieux concernant la constitution de votre dossier de crédit immobilier.

Pour cette seconde étape, maintenez toujours vos cartes bancaires dans le vert. En effet, elles pourront engendrer le refus de votre demande de crédit immobilier. Sachez également que votre situation professionnelle pourrait impacter votre demande de prêt immobilier. Si vous avez un emploi stable, le banquier osera plus financer votre projet parce qu’il prendra moins de risque. Ainsi, vous avez plus de chances d’obtenir votre prêt immobilier si vous travaillez en CDI.

D’un autre côté, lors de votre demande de crédit immobilier, votre banque vous fournira un « accord de principe de financement ». Ce dernier sera accompagné de toutes les modalités relatives à votre emprunt (assurance, taux d’intérêt, etc.). Sachez toutefois que ce document n’est pas un engagement contractuel. L’accord de principe de financement rassurera plutôt les vendeurs qui souhaitent avoir un profil emprunteur avec accord de principe de la part de sa banque.

3ème étape : La signature du compromis de vente

En pratique, avant cette 3ème étape, vous devrez rechercher la maison ou l’appartement à acheter. Après l’avoir trouvé, vous allez signer votre compromis de vente. Cette étape va marquer votre passage vers une nouvelle étape dans votre projet immobilier.

En général, le compromis de vente est un document qui comporte plusieurs conditions suspensives, surtout celles qui concernent l’obtention de votre prêt immobilier. Sans cette dernière, il n’y aura pas finalisation de la vente. Ainsi, votre banque va se baser sur ce compromis de vente afin de déterminer le prix d’achat de la maison ou de l’appartement qui vous intéresse. Elle pourra par la suite effectuer un établissement de son offre de prêt. En général, la condition suspensive pour l’obtention d’un prêt immobilier est de 45 jours.

4ème étape : La comparaison des banques

Nous vous conseillons de comparer plusieurs banques avant de concrétiser votre projet de prêt immobilier. Pour ce faire, vous pouvez prendre des rendez-vous dans diverses banques. Mais vous pouvez également effectuer une comparaison en ligne. Ainsi, vous pourrez négocier l’offre de la banque en vue d’obtenir un meilleur taux. Pour l’obtention de ce dernier, vous pouvez présenter vos revenus hauts ou l’importance de votre apport personnel.

Par ailleurs, cette 4ème étape vous sera grandement utile si la première banque a refusé de financer votre projet d’achat immobilier.

5ème étape : La signature de l’offre de prêt

Cette prochaine étape va vous engager sur plusieurs années. À ce stade, vous êtes officiellement finançable, vous pouvez donc souffler. Notons que l’offre de prêt est un document contractuel qui contractualise l’obtention de votre prêt immobilier.

Certaines personnes peuvent même obtenir 2 voire 3 offres de prêt pour le financement de son projet d’achat immobilier. Si tel est votre cas, prenez en considération toutes les closes pour choisir la meilleure offre. Regardez notamment le Taux Annuel Effectif Global (TAEG). Puis, vous avez 10 jours pour rendre ce document signé à votre banque. Pendant ce temps, vous pouvez réfléchir à poursuivre ou non votre démarche de demande de prêt immobilier auprès de la banque de votre choix.

6ème étape : La signature de l’acte authentique après avoir débloqué vos fonds

Effectuez votre dépôt de garantie avant de poser votre signature auprès du notaire. C’est ce que l’on appelle « séquestre ». Puis, le jour J (date de signature du fameux acte de vente chez le notaire), vous devrez payer le prix total de vente du logement, ainsi que tous les frais annexes.

Juste avant de signer l’acte authentique de votre achat immobilier, débloquez les fonds. Ainsi, une fois que ce document est signé, il y aura versement des fonds, et vous êtes enfin propriétaire du logement de vos rêves.

Obtention d’un prêt immobilier : Quels sont les critères d’acceptation d’une telle demande ?

En général, il y a 7 critères à respecter pour que votre demande de crédit immobilier soit acceptée.

Un taux d’endettement raisonnable

Le taux d’endettement est la part consacrée au remboursement de votre crédit de votre revenu. Ainsi, il faut que ce taux ne dépasse pas les 33 %. Cela signifie que votre salaire mensuel doit être 3 fois plus élevé que la mensualité de votre prêt immobilier. La grande majorité des banques acceptent cette règle.

Si vous gagnez bien votre vie, il se peut que votre banque accepte un taux d’endettement de plus de 30 % (35 % ou plus).

Un apport personnel suffisamment important

Pour que vous puissiez obtenir un crédit immobilier, assurez-vous que vous ayez un apport personnel le plus élevé possible. La banque n’accordera pas ce type de prêt à n’importe qui. Ainsi, l’acceptation de votre banque dépendra en grande partie du montant de votre apport personnel.

Une durée rationnelle de prêt immobilier

La banque prendra plus de risque via votre crédit immobilier si vous vous endettez sur le long terme. De plus, en vous endettant dans la durée, vos taux d’intérêt seront plus élevés malgré des mensualités moins importantes. Ainsi, cela sera beaucoup plus onéreux pour vous. Ainsi, pour obtenir un crédit immobilier, proposez une durée rationnelle. Toutefois, cette dernière va dépendre de votre capacité mensuelle de paiement et de vos ressources.

L’âge

Sachez que les banques acceptent facilement les demandes de crédit des jeunes. Ainsi, une personne qui entame sa retraite aura du mal à obtenir un prêt immobilier, contrairement à un primo-accédant âgé de 30 à 40 ans.

Puisque la banque souhaite vous accompagner dans la durée, un jeune aura plus de chances d’avoir une évolution de salaire.

Un emploi stable

L’obtention d’un prêt immobilier dépendra également de votre emploi. Les banques privilégient les profils CDI aux profils CDD, même si vous gagnez plus. De plus, les établissements bancaires peuvent prendre en considération votre ancienneté au sein de l’entreprise où vous travaillez avant de vous octroyer un crédit bancaire.

Une bonne santé

Plus vous êtes en bonne santé, plus vous avez des chances d’obtenir un crédit immobilier. En effet, les banques veulent s’assurer que vous irez toujours bien pour régler vos mensualités. Toutefois, les individus en mauvaise santé peuvent obtenir un prêt immobilier grâce à la convention AREAS depuis quelques années.

Une absence de surendettement

Enfin, la banque va s’assurer que vous ne soyez pas surendetté avant de vous octroyer un crédit financier. Un surendettement va témoigner le fait que vous soyez un mauvais payeur. Et si tel est votre cas, la banque prend un risque énorme.