Energie, domotique & habitat durable

Isolation : profitez des combles perdus !

Par Christelle , le 6 janvier 2022 — 3 minutes de lecture

Si vous habitez une maison, vous avez peut-être des combles dont vous ne vous servez pas. Soit parce que vous n’avez pas envie de les aménager, soit parce que ce n’est pas possible. Vous pourriez alors profiter de cet espace perdu pour faire des travaux d’isolation. Les déperditions de chaleur sont en effet très élevées par le toit, surtout si la maison est mal isolée. Pour réduire votre facture d’électricité et vos dépenses énergétiques, vous pourriez alors faire isoler vos combles perdus.

Isolez vos combles perdus pour réduire votre déperdition de chaleur par le toit

Les travaux d’isolation sont un parfait moyen pour réduire votre consommation. Vous ferez ainsi des économies d’énergie dans une démarche écologique. Afin de faire isoler vos combles, cliquez ici pour bénéficier du suivi et des travaux de professionnels de la toiture.

Il existe deux méthodes reconnues pour isoler des combles de l’intérieur : l’isolation par soufflage et l’isolation par panneaux.

L’isolation par soufflage

Cette méthode d’isolation des combles consiste à projeter des flocons de matière isolante pour remplir l’espace. Cette matière peut être de la laine, de la ouate de cellulose ou du liège en granulé. Toutes les trois sont des options écologiques pour isoler vos combles convenablement.

Le soufflage est une technique rapide et économique. Il permet aussi d’avoir un bon isolement acoustique de la toiture et s’adapte à tous types de combles.

Isolation combles soufflage

L’isolation des combles rampant par panneaux

Les rampants désignent les parties inclinées des combles. Un isolant est alors fixé entre les chevrons et il est possible de le faire de différentes façons :

  • le collage de l’isolant directement sur les rampants,
  • la fixation de l’isolant sur une ossature,
  • l’installation de l’isolant à l’aide de suspentes,
  • l’ajout d’une cloison en bois ou en plâtre,
  • le soufflage de l’isolat entre les chevrons, puis couvert d’une contre-cloison.

Cette méthode résiste aux infiltrations d’air et aux tassements et permet également une bonne isolation acoustique.

Quelles aides sont disponibles pour les travaux d’isolation ?

L’isolation est un acte écologique, puisqu’il permet d’économiser de l’énergie. Il existe donc des aides financières pour la réalisation de ce type de travaux. Vous pourriez aussi bénéficier d’un crédit d’impôt.

On retrouve d’abord l’Éco-prêt à taux zéro pour financer les travaux de rénovation énergétique d’un logement. Il permet de ne pas avancer les frais et de ne payer ensuite aucun intérêt. Pour en bénéficier, votre logement doit être déclaré comme résidence principale, être une maison ou un appartement et avoir été achevé avant janvier 1990.

Vous pourrez également bénéficier de l’aide « Habiter mieux sérénité » de l’Anah qui est proportionnelle au montant des travaux. Cette aide financière ne peut excéder les 18 000 euros et est accordée aux ménages ayant des ressources modestes. Il faut que le logement soit une résidence principale âgée de plus de 15 ans à la date de dépôt du dossier de demande.

Pour ce genre de travaux, vous retrouverez également les aides MaPrimeRénov’, le Chèque Énergie et certaines aides locales. Vous pouvez aussi vous tourner vers le dispositif Coup de pouce économies d’énergie ou bénéficier d’exonération de taxe foncière.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.