Les normes électriques d’une maison neuve

L’installation électrique demeure un élément fondamental dans la construction d’une nouvelle habitation. La norme FC 15 – 100 garantit la sécurité des occupants et favorise l’utilisation de nombreux appareils pouvant s’inscrire dans une solution domotique qui facilite leur pilotage.

Ce qu’il faut retenir des normes électriques

Sécurité et confort

En France, chaque année environ 200 personnes décèdent des suites d’une électrocution et approximativement 4 000 cas d’électrisations occasionnant des handicaps et séquelles graves surviennent. De plus, près d’un tiers des 250 000 incendies qui ont lieu chaque année seraient d’origine électrique. Voilà notamment pourquoi des normes très exigeantes sont en vigueur. Outre les considérations de sécurité, une installation électrique demeure aussi primordiale lorsqu’on souhaite bénéficier d’un confort optimal et profiter de tous ses appareils dans les meilleures conditions.

L’ETEL et la protection de l’installation

Un Espace Technique ÉLectrique (ETEL) doit être installé et sa taille est codifiée. Dédié aux équipements et de communication, son volume doit au minimum s’élever à 60 centimètres de large et présenter une profondeur de 25 centimètres. Pour voir les tableaux électriques et toutes leurs spécificités, nous vous invitons à consulter les informations dispensées par les grands fabricants, car le nombre de disjoncteurs au niveau du tableau électrique n’est plus lié à la surface de l’habitation, il est inhérent au nombre de circuits, c’est à dire à l’importance de l’installation.

Au moins deux disjoncteurs différentiels de sensibilité ≤ 30 mA doivent préserver l’installation électrique de l’habitation. Les circuits spécialisés pour la plaque de cuisson, le lave-linge et la recharge du véhicule électrique sont quant à eux nécessairement protégés par un différentiel de type A tandis que les autres circuits peuvent être protégés par un différentiel de type AC. Par ailleurs, la norme Norme FC 15 – 100 proscrit l’utilisation des coupe-circuits.

Les autres règles principales

On recense à minima trois prises de courant réparties en périphérie dans chaque chambre à coucher. Un séjour de moins de 28 m2 bénéficie au moins de cinq prises, si sa superficie est supérieure, ce sont sept prises qui doivent y être installées. Quant à l’espace sous la baignoire et le receveur, il est impérativement dépourvu d’un appareillage électrique. La même norme définit aussi le nombre maximal de points d’éclairage dans une maison.

Une maison intelligente avec la solution domotique KNX

Des fabricants reconnus

L’installation domotique de notre projet de maison Bimgas n’aurait pas pu voir le jour sans la mise en oeuvre d’une installation sécurisée. Elle repose sur la conjugaison d’équipements fiables à savoir un appareillage Hager, un tableau électrique et des disjoncteurs estampillés Schneider Electric, et des modules domotique KNX de la marque Siemens. A été mis en place un système filaire pour s’affranchir de la contrainte du remplacement des piles sur les installations sans fil.

La fiabilité du protocole KNX

Le standard de communication sollicité pour le projet Bimgas n’est autre que le protocole KNX, associé à une box domotique Jeedom Smart. Celle-ci permet notamment d’avoir la main sur les détecteurs de fumée et de présence Fibaro, de contrôler l’éco compteur de chez Legrand ainsi que de piloter la boîte aux lettres connectée. Parmi les points forts qui nous ont incités à privilégier le KNX, on compte son extrême fiabilité et sa compatibilité avec de nombreuses marques.

Les partenaires du projet

  • 2GI Consultant
  • Batista TP
  • Domadoo
  • Eloywater Eauccitane
  • iD linéa
  • Jeedom
  • La Citerne Verte
  • Entreprise Martins Constructeur Lunel
  • Pierre Willer Carreleur Anduze
  • Samsung
  • Union Matériaux
  • Volum showroom

Suivez nous sur les réseaux sociaux

a2059373f2b50617fa3af33cf94623c1[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[
error: Content is protected !!