Aménagement extérieur et jardin

Les solutions naturelles pour éliminer la pyrale du buis

Par Nicolas , le 11 janvier 2022 — 7 minutes de lecture
pyrale de buis

Originaire d’Asie, la pyrale du buis fait partie des insectes nuisibles qui ravagent notre jardin. Ce nuisible s’est répandu en France vers 2008, comme pour le reste de l’Europe. Les pyrales s’attaquent principalement aux buis, notamment ses feuilles, qu’ils considèrent comme un garde à manger.

Afin de protéger les buis, il existe des solutions faciles et pratiques, de type remède de grand-mère.

La pyrale de buis : qu’est-ce que c’est ?

La pyrale de bois est connue sous son nom scientifique « Cydalima perspectalis ». Originaire d’Asie centrale, il s’agit d’un papillon nocturne. Elle est arrivée en Europe en raison des échanges, notamment de végétaux, entre le Vieux Continent et l’Asie. On a observé la pyrale de buis pour la première fois en Allemagne, en 2006. Elle n’est apparue en France que 2 ans après, dans la commune Haut-Rhin tout près de l’Allemagne. Papillon à prolifération rapide et colonisateur, il s’est répandu assez vite dans le reste de l’Europe.

Le cycle de développement de la pyrale de buis

La pyrale de buis a un cycle de vie divisé en 3 phases distinctes : la chenille, la chrysalide et le papillon.

La chenille de la pyrale de buis

Facilement reconnaissable, la chenille de la pyrale de buis a une tête noire luisante, tandis que le reste de son corps est de couleur verte claire. Elle dispose également de longues stries de couleur vert foncé. Comme la plupart des chenilles, celle-ci comporte également des verrues noires et des poiles de couleur blanche qui sont très longues. Pour bien s’agripper aux feuilles de buis, la chenille de la pyrale de buis dispose de 3 pattes ainsi que de 10 fausses pattes abdominales.

Les chenilles de la pyrale de bois gardent leur forme actuelle durant 4 semaines avant de se métamorphoser en chrysalide. Elles mesurent environ 40 mm à la fin de ce stade. Les chenilles vivent principalement sur les feuilles de buis, qu’elles mangent et détruisent. Ces chenilles apparaissent généralement vers le mois de mars, mais peuvent arriver dès le mois de février également.

La chrysalide de la pyrale de buis

Sous cette forme, la pyrale de buis mesure environ 20 mm. Elle est d’abord de couleur verte, puis change de couleur, et devient brune avec le temps.

Le cocon de la chrysalide de la pyrale de buis est composé de soi et des feuilles de buis qui servent à le protéger.

Le papillon

Une fois adulte, la pyrale de buis peut mesurer jusqu’à 44 mm. Les ailes de ces papillons sont de couleur blanche nacrée. Sur le bord de ses ailes, vous pouvez apercevoir une couleur brune avec des irisations or et violettes. Avec ces indices, vous pourrez facilement identifier les papillons de la pyrale de buis. Toutefois, il existe une autre espèce de pyrales de buis, encore très peu connus. Celle-ci a des ailes brunes, un corps brun ainsi qu’un croissant de lune blanc.

Vous apercevrez les premiers envoles de ces papillons vers la fin du mois de mai et du début du mois de juin. Ils ne vivent que 15 jours, mais pondent entre leur 7e et 10e jour. Une femelle pond entre 800 et 1 200 œufs qu’elle place sur le revers des feuilles. Cela rend les œufs des papillons de la pyrale de buis indétectables.

Les œufs éclosent à environ 7 jours plus tard et deviennent donc des chenilles au stade larvaire. Difficilement détectable également, la pyrale reste sous le revers tout en rongeant la cuticule des feuilles. Après quelque temps, elles passent sur le dessus des feuilles et commencent à prendre un aspect sec et le cycle recommence.

Les traitements naturels contre l’invasion de pyrales du buis

Comme nous l’avons évoqué précédemment, il existe des traitements naturels efficaces pour lutter contre les pyrales de buis. Ces solutions sont peu onéreuses, car vous pouvez les fabriquer avec des produits du quotidien.

Le savon noir

100% naturel et biodégradable, le savon noir ne risque pas d’endommager vos fleurs, vos plantes ou d’autres plantations. Ce produit a une propriété insecticide de contact, notamment contre les aleurodes, les pucerons, les araignées rouges, et les pyrales de buis ne font pas exception. En effet, le savon noir agit comme desséchant sur les chenilles de la pyrale de buis. Ce produit pénètre sous la cuticule de l’insecte puis paralyse ses fonctions vitales.

Pour la composition, il vous suffit de mélanger du savon noir avec de l’eau. Si vous pouvez vous le permettre, rajoutez un peu d’huile d’olive à votre mélange. C’est facultatif, mais le traitement semble plus efficace avec cette composition. Quant au dosage de la préparation, pour 5 litres d’eau, diluez 3 ou 4 cuillères à soupe de savon noir, soit environ 50 ml ainsi qu’une cuillère à soupe d’huile d’olive ou d’autres huiles végétales. Cela vous donne 10% de dilution pour ce traitement contre les pyrales de buis. Toutefois, comme ce produit est biodégradable et qu’il n’y a pas de risque de phytotoxicité, vous pouvez diluer davantage de savon noir. Cela peut s’avérer nécessaire lorsqu’il y a une infestation très importante.

Une fois vos préparations achevées, pulvérisez le traitement contre les pyrales sur les arbustes. Attention, ce traitement n’a aucune propriété préventive, vous devez le faire seulement quand les chenilles de la pyrale de buis sont présentes sur les feuilles. Assurez-vous de bien tremper les feuilles, surtout sur le revers du feuillage où se trouvent habituellement les chenilles. Faites les pulvérisations en fin d’après-midi, le traitement sèchera moins vite à ce moment, et sera donc plus efficace. De plus, vous éviterez de bruler les feuilles de vos buis en les mouillant en plein soleil. Le lendemain, vous pouvez effectuer un rinçage au jet d’eau à haute pression afin d’éliminer les chenilles mortes et les plus faibles. Ensuite, l’après-lendemain, aspergez de nouveau les plantes pour traiter les chenilles les plus résistantes puis rincez à nouveau. Pour être efficace sur le long terme, réitérez l’application après 15 jours.

Le liquide vaisselle

Très économique et facile à réaliser, vous pouvez fabriquer un piège à pyrale de buis avec du liquide vaisselle et de l’eau. Prenez une bassine, un seau ou un récipient, puis remplissez-le de mélange de liquide vaisselle et de l’eau. Placez ensuite le seau et la bassine sous un lampadaire ou une source de lumière. Attirées par la lumière, les pyrales tomberont une par une dans votre piège et se noieront.

Le vinaigre blanc

Utilisé dans diverses astuces maison, le vinaigre blanc s’avère également efficace contre la pyrale de buis. Ce produit tue les chenilles de la pyrale en cas de contact. La préparation est simple, car il vous suffit de diluer le vinaigre blanc dans de l’eau et d’asperger vos buis avec le mélange.

Les huiles essentielles

Comme avec le vinaigre blanc, vous pouvez également mélanger de l’huile essentielle, notamment l’huile essentielle de Carvi, de menthe poivrée ou d’origan d’Espagne, avec de l’eau, de l’huile végétale et du savon ou du liquide vaisselle. Ensuite, vous n’avez qu’à vaporiser le mélange sur les feuilles de buis. Cela fera fuir les chenilles de la pyrale de buis, voire les tuer, surtout si vous avez mis du savon noir.