Aménagement extérieur et jardin

Location saisonnière : comment sécuriser la piscine ?

Par Christelle , le 19 octobre 2021 , mis à jour le 20 octobre 2021 — 3 minutes de lecture

Avoir une location saisonnière équipée d’une piscine est un réel atout. Ce type de logement est très prisé par les vacanciers. Toutefois, la mise en location d’une piscine implique une grande responsabilité, car elle expose les vacanciers à certains risques. Les piscines doivent répondre aux normes de sécurité et vous devez vous conformer à la législation pour éviter tout problème.

Quelles solutions pour sécuriser votre piscine en location ?

Depuis le 1er janvier 2006, la loi oblige les propriétaires de locations saisonnières avec piscine à faire un choix parmi les 4 solutions suivantes.

Installer une alarme pour votre piscine

Il existe deux types d’alarmes : celles à détection périphérique et celles à détection d’immersion.

Les alarmes à détection périphérique

Grâce aux faisceaux infrarouges qu’elles émettent autour de la piscine, les alarmes à détection périphérique déclenchent la sirène s’il y a du mouvement à proximité du bassin.

Les alarmes à détection d’immersion

Immergées sous l’eau, les alarmes à détection d’immersion déclenchent la sirène dès qu’elles détectent la présence d’une personne dans l’eau. Attention, la législation en vigueur ne reconnait que les alarmes homologuées. Nous vous conseillons de contacter Piscine Shop ou un autre spécialiste de matériel de piscine pour dénicher le modèle qu’il vous faut.

protection matériel piscine

Installer une barrière de protection pour votre piscine

Cette mesure de protection vous permettra d’empêcher que les enfants en bas âge ne tombent accidentellement dans le bassin ou s’y rendent volontairement sans la surveillance d’un adulte. Une barrière de protection réglementaire doit être solide et mesurer au moins 1,10 m de haut selon la norme NF P 90-306.

Mettre en place une couverture de piscine

Tout comme la barrière de protection, la couverture de piscine a pour vocation de protéger les enfants de moins de 5 ans. Une couverture réglementaire doit être capable de supporter le poids d’un adulte (jusqu’à 100 kg). Votre couverture doit également être homologuée et être en phase avec la norme NF P 90-308.

Installer un abri de piscine

Il existe plusieurs types d’abris de piscine mais pour répondre aux normes de sécurité (notamment la norme NF P 90-309), votre abri doit disposer d’un système de verrouillage fiable et vous êtes tenu de le fermer après chaque utilisation.

Sensibiliser et informer vos clients

Quel que soit le système de protection de votre choix, vous devez sensibiliser vos locataires pour qu’ils restent vigilants, surtout s’ils sont venus avec des enfants. À leur arrivée, vous devez prendre la peine de leur indiquer votre dispositif de sécurité et de leur expliquer comment il fonctionne. Si vous confiez l’accueil des clients à un employé, cette tâche lui reviendra. Assurez-vous qu’il le fasse de manière systématique.

Quels sont les risques encourus en cas de piscine non sécurisée ?

Même s’il n’y a pas eu d’incident, l’inexistence d’un système de sécurité réglementaire pour une piscine est passible d’amende (45 000€ pour les personnes physiques et 225 000€ pour les personnes morales). Ce qui signifie que vous paierez beaucoup plus en cas d’incident. Sans parler des préjudices causés en termes d’image.

Nous vous conseillons également de relire votre contrat d’assurance location pour voir à quel point vous êtes protégé en cas d’incidents.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.