Gros oeuvre

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une toiture monopente ?

Par Nicolas , le 2 septembre 2022 , mis à jour le 9 septembre 2022 — 7 minutes de lecture
Mise en place toiture monopente

La toiture monopente était le type de toit le plus utilisé pour la construction de bâtiments industriels, d’annexes, ou d’abris de jardin, ou pour l’agrandissement d’un bâtiment existant. Aujourd’hui, bien qu’elle ne soit plus la principale solution de toiture proposée par les constructeurs, elle reste très appréciée en raison de son côté contemporain et moderne. Découvrez les caractéristiques d’une toiture monopente ainsi que ses avantages et ses inconvénients.

Quelles sont les caractéristiques de la toiture monopente ?

La toiture monopente est également connue sous l’appellation toit en appentis, toit en cul levé ou toit à long-pan. Comme son nom l’indique, elle possède une seule pente, c’est-à-dire un seul versant. Longtemps réservée à la construction de bâtiment industriel, annexes et abris de jardin, elle séduit aujourd’hui de plus en plus les amoureux de maisons contemporaines.

Grâce à son seul versant, ce type de toit donne une allure très moderne à n’importe quel type de maison. On retrouve également la toiture monopente en montagne pour des raisons pratiques cette fois-ci, car elle permet d’évacuer la neige plus facilement.

Ce type de toiture se distingue du toit plat ou du toit-terrasse par le degré d’inclinaison de sa pente qui se doit d’être supérieur à 15°. Le toit monopente peut-être construit sur une charpente à ossature acier ou bois. Elle se compose d’une couverture, de matériaux qui assurent l’isolation et d’un écran sous-toiture, comme la majorité des toitures à 2 ou 4 pans. Avec ce type de toit, l’évacuation des eaux pluviales s’effectue d’un seul côté du bâtiment à l’aide d’un système d’évacuation de type chéneau de gouttière.

Dans le cadre d’une rénovation, le toit monopente peut également présenter une double pente. Dans ce cas, les pans en appentis sont positionnés sur des hauteurs distinctes, mais dans une même continuité. Ce montage est très pratique, car il offre la possibilité d’installer des baies vitrées entre les deux niveaux, ce qui vous permet de casser l’aspect uniforme d’un bâtiment imposant.

Le choix de la couverture pour la toiture monopente

Théoriquement, tous les types de couvertures conviennent au toit monopente. Toutefois, il faut savoir que le choix de la couverture dépend de sa pente et de sa forme. Voici donc les règles de mise en œuvre à respecter pour la couverture et la charpente :

  • Pour un toit à faible pente, vous pouvez opter pour un matériau de couverture en zinc, en acier, etc.
  • Si la pente de la toiture est inférieure à 40 %, privilégiez l’ardoise.
  • Les tuiles canal de terre cuite sont l’idéal si la pente est comprise entre 25 et 50 %.
  • Enfin, optez pour les tuiles plates en terre cuite pour une pente forte.

Quels sont les avantages de la toiture monopente ?

De plus en plus de constructeurs optent aujourd’hui pour la toiture monopente, et cela pour plusieurs raisons. Le toit à pan unique affiche en effet de nombreux avantages, à savoir :

  • Une charpente plus simple et rapide à construire : la structure porteuse pour ce type de toit comporte moins de faitages, de chevrons et de pannes. La charpente pour le toit appentis est donc plus facile et rapide à mettre en œuvre que celle destinée à la toiture à 2 ou 4 pans.
  • Des économies non négligeables : la charpente de ce toit nécessite moins de matériaux qu’une charpente traditionnelle. Le temps de construction de la toiture monopente est réduit et c’est donc également le cas de son prix.
  • Un aménagement des combles simplifié : la toiture monopente supprime l’effet « double pente » qu’on retrouve sur les toitures à deux pans. De ce fait, elle libère plus d’espace sous-toiture et augmente les dimensions entre le plafond et le sol. La toiture monopente ouvre donc des perspectives d’aménagements plus intéressants de vos combles.
  • Un bon écoulement des eaux pluviales et de la neige : l’inclinaison du versant unique du toit monopente est souvent importante. Cela facilite les évacuations et évite l’accumulation de l’eau et de la neige. Le risque d’infiltration par le toit est donc limité contrairement au toit-terrasse ou au toit plat.
  • Un esthétisme contemporain très abouti : la toiture monopente était autrefois réservée à la construction de garage, d’abris de jardin ou d’annexes. Mais actuellement, elle est réhabilitée dans les secteurs de la construction de bâtiment neuf et de la rénovation de toiture. Lorsque vous optez pour la toiture monopente dans le cadre d’une extension d’un bâtiment, elle apporte une touche de design et de modernité à votre maison. Vous pouvez également l’intégrer dans un projet de couverture de type « bac acier ».

Quels sont les inconvénients de la toiture monopente ?

Bien que le toit monopente offre de nombreux avantages, il présente également quelques points faibles qui méritent d’être analysés :

  • Un effet imposant : lorsque la surface du toit est importante, le toit à pan unique peut renvoyer un effet imposant, ce qui est peut-être moins esthétique pour certains.
  • Un risque de débordement de la gouttière en cas de forte pluie : pour répondre aux besoins d’évacuation de la maison, le système d’évacuation doit disposer d’une hauteur et des dimensions correctes. Toutefois, le risque de débordement demeure en cas de forte pluie occasionnelle du fait de l’évacuation des eaux pluviales ne s’effectuant que d’un seul côté du bâtiment.
  • Des limitations réglementaires : que ce soit un toit-terrasse, un toit de type « bac-acier », un toit plat ou un toit monopente, leur montage est sujet à une réglementation stricte. Cette dernière est encadrée dans les DTU (Documents Techniques Unifiés). Les restrictions peuvent porter sur le choix des matériaux de couverture (zinc, tuiles, ardoises) ou de la charpente (bois, acier). Elles peuvent également porter sur le choix du type de toiture (toiture à deux pans, toit à quatre pans, toiture monopente).

Quel est le prix du toit monopente ?

Le prix est l’un des principaux avantages de la toiture monopente. Toutefois, le budget à prévoir pour ce type de travaux varie en fonction de nombreux paramètres :

  • La surface du toit : plus la hauteur et les dimensions de votre toiture monopente sont importantes, plus son prix augmente.
  • Le type de couverture choisi : la toiture à pan unique autorise tous les types de couvertures. La tôle acier figure parmi les couvertures les moins chères. Les tuiles et l’ardoise sont, quant à eux, un peu plus onéreuses.
  • La main-d’œuvre : il est conseillé de confier les travaux de montage de votre toiture monopente à des couvreurs. Pour la pose des poteaux et de la couverture, un artisan qualifié applique en moyenne un tarif entre 40 et 60 euros HT. N’hésitez pas à faire réaliser plusieurs devis auprès des professionnels de votre région afin d’obtenir le meilleur prix. Avant de signer le devis, n’oubliez pas de vous renseigner sur les délais de la livraison.
  • Les accessoires : le coût des accessoires impacte également le prix de la toiture monopente. A titre d’exemple, une gouttière en PVC est moins chère à l’achat qu’un modèle en acier ou en zinc. Vous pouvez envisager le montage de baies vitrées ou de velux sur la surface totale ou partielle de la toiture, ce qui nécessitera des travaux d’isolation supplémentaires. Les toits monopentes vous permettent également de réaliser l’installation de panneaux photovoltaïques afin de réduire vos factures d’énergies. Le cas échéant, n’oubliez pas de les prendre en compte dans le prix final.