Aménagement extérieur et jardin

Tout savoir sur le pavé autobloquant : prix, pose, astuces…

Par Nicolas , le 1 avril 2021 , mis à jour le 7 décembre 2022 — 11 minutes de lecture
construction pavé autobloquant

Que son usage soit réservé pour votre terrasse ou pour vos allées, le pavé autobloquant est très utile dans les travaux de revêtement extérieur. Très souvent, il est choisi en raison de son esthétique par certaines personnes et pour son aspect fonctionnel par d’autres. Les pavés permettent tout aussi bien de décorer que de rendre une surface extérieure praticable. C’est donc un choix très pertinent si vous souhaitez aménager votre maison ou un chemin carrossable. Nous vous proposons de découvrir tout sur le pavé autobloquant afin que vous puissiez bien entreprendre les travaux pour votre projet d’aménagement de la maison.

Qu’est-ce que le pavé autobloquant ?

Le pavé autobloquant est un revêtement de sol assez particulier du fait de sa forme. Il est souvent en pierre ou en béton. Ces pavés peuvent être retrouvés sous la forme d’un I, d’un T, d’un X ou d’un S. Ils sont réalisés de manière à ce qu’ils puissent s’emboîter les uns aux autres. La particularité d’un pavé autobloquant se retrouve dans sa capacité à résister au froid, à la chaleur, à l’humidité et au gel.

Cette résistance lui permet d’empêcher la formation de flaques d’eau sur le chantier où la pose a été effectuée. Ce pavé est très simple à poser sur une allée carrossable ou piétonne. Ce type de revêtement est également très utile si vous avez pour projet de créer dans votre maison une dalle ou une terrasse. Ses différentes formes et ses couleurs permettent de donner plus de charme à votre jardin ou à l’entrée de votre maison. Pour réaliser votre choix, vous devez prendre en compte la nature du terrain sur lequel vous souhaitez le mettre.

Si c’est un espace qui doit accueillir un trafic intense, vous devez choisir des pavés autobloquants d’une grande épaisseur. Si ce n’est pas le cas, la pose d’un pavé léger fera largement l’affaire. Les matériaux que contient ce revêtement professionnel font qu’il ne nécessite pas un grand entretien. Pour lui redonner son éclat, l’utilisation d’un peu d’eau savonneuse suffit largement. Éviter la javel ; elle pourrait fragiliser la structure du pavage. Nous vous recommandons même de faire appel à une entreprise spécialisée dans l’entretien des pavés autobloquants. Elle vous fournira un travail professionnel et de qualité.

Quels sont les différents types de pavés autobloquants ?

Il existe différents types de pavés, ce qui permet à tout le monde de trouver un produit à son gout. En ce qui concerne les formes, elles varient en fonction de la nature du sol sur lequel la pose va être effectuée. Ce constat est encore plus vrai avec un terrain ou sol possédant des motifs originaux. Vous retrouverez dans le marché les formes classiques, notamment le H, I, Z, et S. Si vous êtes plus attiré par les formes insolites ou atypiques, il existe également le pavé autobloquant carré, rectangle, tulipe, et écaille.

Pour les matériaux, vous trouverez la majorité des pavés autobloquants en béton. Ils sont réalisés avec du ciment, de l’eau et du sable. Les revêtements avec cette composition possèdent une durée de vie supérieure à 50 ans. Vous pourrez aussi trouver un pavé autobloquant en terre cuite dans une entreprise spécialisée dans sa commercialisation. Mais, les combinaisons de choix sont limitées, et ce matériau est assez fragile. Il dispose donc d’une faible durée de vie.

Les couleurs sont nombreuses pour les pavés autobloquants. Vous pourrez en trouver dans une teinte grise, rouge, beige, vert, orange, etc. Nous vous conseillons de faire votre choix en fonction du style que vous souhaitez donner au sol de votre maison. Si vous avez une maison en pierre, vos choix de couleurs et de styles de pavés autobloquants seront nécessairement différents de ceux pour une maison contemporaine.

Nous vous demandons aussi de rester vigilant sur le type de coloration (teinté dans la masse, bicouche ou monocouche). Lorsque le pavé autobloquant est bicouche et teinté dans la masse, il est plus résistant à l’usure. Quand c’est une teinte monocouche, les pavés sont peu résistants, car ils ne possèdent qu’une teinte.

L’épaisseur de ce type de revêtement de sol sera déterminée par l’usage que vous souhaitez en faire et l’emplacement où vous aimerez effectuer la pose. Si vous souhaitez effectuer la pose dans une allée carrossable, empruntée par des piétons, pour l’aménagement de votre jardin par exemple, choisissez des travaux avec des pavés d’une épaisseur de 3 cm minimum. Lorsqu’il s’agit d’un projet de chemin où circuleront des voitures, motos, ou autres engins à moteur, nous vous recommandons des pavés disposant d’une épaisseur plus importante. Une épaisseur de 6 cm au moins permettra au pavé de résister aux poids et aux chocs fréquents.

Comment s’effectuent les travaux de pose pour un pavé autobloquant ?

Il existe deux manières de réaliser les travaux de pose de pavés autobloquants : la pose sur sable et sur mortier.

Les travaux de pose du pavé autobloquant sur le sable

Lorsque vous faites le choix d’une pose sur sable, vous devez vous assurer que les travaux se déroulent sur un terrain stable et que les pavés ne s’enfonceront pas. S’ils servent à créer un chemin pour des voitures ou des engins lourds et motorisés, cette technique n’est pas adaptée. Vos pavés autobloquants pourraient s’enfoncer et créer des décalages avec les autres.

Pour cette technique de pose du pavé autobloquant, nous vous conseillons de creuser sur le sol une certaine profondeur avec une petite pente permettant l’évacuation de l’eau. Mettez, sur une dizaine de centimètres, un mélange de gravier et déposez-y du géotextile. Ensuite, mettez un lit de sable sur une hauteur de huit centimètres. Pour finir, posez les pavés en les enfonçant légèrement. Vous avez à présent un revêtement de sol beau et professionnel. Notez que vous pouvez également vous faire aider par une entreprise spécialisée dans ce type de travaux.

Les travaux de pose du pavé autobloquant sur mortier

En ce qui concerne la pose sur lit de mortier, vous devez suivre le même procédé que celui pour la pose sur sable. La différence ici se trouve au niveau de la couche de sable avant les pavés. À la place, il faut mettre une couche de dix à quinze centimètres de mortier. Ensuite, mettre du géotextile au-dessus. La pose de pavés autobloquants sur du mortier est nécessaire si vous avez pour projet d’y faire passer des charges lourdes.

Combien prévoir pour un projet de pose de pavés autobloquants ?

Il n’existe pas vraiment de norme en matière de prix pour ces pavés. C’est la raison pour laquelle ils varient en fonction du modèle que vous aurez choisi. Le devis pour les pavés autobloquants en béton, en forme de lettres, de couleur ou non, et dont l’usage est réservé pour un chemin de piéton se situe entre 7 € et 10 € le mètre carré.

À partir de 11 euros le mètre carré, vous pourrez vous procurer des pavés carrossables en forme de lettre. En déboursant un peu plus d’argent, 30 euros le mètre carré, vous vous offrirez la pierre bleue de pavés. Le montant du devis peut atteindre 75 euros pour certains modèles. Pour ce qui est du pavé drainant, son prix se situe entre 22 € et 38 € le m².

Pour la pierre, le choix est large. Vous pourrez trouver de la pierre polie, lissée, vieillie et en marbre. Réaliser une allée dans le jardin ou une terrasse entraîne une grande utilisation de matériaux, notamment le gravier. Plus le pavé est épais et possède une forme unique, plus le prix est élevé. Souvent, cela est signe de bonne qualité. Les plus chers peuvent dépasser 30 euros le mètre carré.

En clair, le pavé autobloquant est une manière efficace de mettre en valeur vos allées de jardin, de maison et votre terrasse. Sa résistance permet à votre extérieur de garder sa beauté pendant de nombreuses années. Le devis pour la pose d’un pavé autobloquant semble élevé, mais présente tout de même un excellent rapport qualité prix.

Les alternatives aux pavés autobloquants

Les pavés autobloquants ne sont pas la seule option si vous cherchez à aménager et embellir vos chemins et terrasses extérieurs. Avec une technique de pose sensiblement identique, d’autres matériaux vont vous permettre d’obtenir un rendu visuel et surtout une esthétique différente. Parmi ces matériaux, citons les pavés de rue, les galets et les pierres naturelles.

Les pavés de rue ont une portée symbolique très forte. En granit, en basalte ou en grès, ces pièces sont dites de récupération. Il s’agit d’une réutilisation, d’un recyclage de matériaux qui ne sont pas moins que des morceaux d’Histoire, puisqu’ils proviennent des rues des centre-villes de plusieurs grandes agglomérations françaises : Paris, Lyon, Versailles, Fontainebleau, Nantes, ou encore du nord de la France.

Quelles sont les caractéristiques de ces pavés de rue ?

Au-delà de leur authenticité et du cachet qu’ils apportent à toute mise en œuvre pour une allée de jardin ou une petite place servant de terrasse, ces pierres d’autrefois présentent certaines particularités. La première tient à leur couleur. Selon leur origine, vous trouverez des teintes allant du gris anthracite, au beige, en passant par l’ocre ou le bronze. Mélangés ou non, ils présentent également un format et une taille différente selon l’utilisation qui était la leur à leur premier emplacement. Par exemple, certains de ces pavés étaient dédiés aux chaussées avec une propension plus forte à accueillir des véhicules, tirés ou non par des chevaux. Ils sont donc plus larges, plus gros et plus résistants que d’autres.
Par ailleurs, leur aspect de surface va varier. S’ils connaissent tous l’usure du temps qui leur donne des aspérités incomparables, certains seront plus usés, plus patinés que d’autres. Les plus érodés et lisses d’entre eux faciliteront la circulation, la marche. Les plus irréguliers auront d’autres destinations comme les bordures de chemin par exemple.
Leur épaisseur change aussi selon le besoin et le chantier auquel ils se destinent : il est en effet possible de faire procéder à leur découpe afin de faciliter leur pose. L’autre partie de la pierre peut, quant à elle, être utilisée en complément sur d’autres parties de la réalisation.

Ces pierres, comme les autobloquants, participent d’une ambiance spécifique à chaque utilisation. Créant un véritable décor aux accents de grande époque, ils apportent tout le charme du poids des années, voire des siècles pour la plupart d’entre elles.
Issus de lots de récupération émanant directement des lieux historiques qu’ils représentent, les pavés de rue sont la touche de créativité qui peut faire la différence dans un projet d’aménagement paysager.
La logistique autour de la livraison de ces pierres méritent votre attention, car elle implique un tonnage maximum pour les véhicules capable de les déplacer. Il faudra alors bien prendre la mesure du besoin du projet pour garantir une réception adéquate.

Notez que la gestion des joints entre ces pierres est un peu particulière, mais peut aussi s’adapter à la volonté de chacun. On trouvera, par exemple, des dispositions mêlant les pierres au gazon. Mais plus généralement et simplement, c’est un joint plus standard de mortier qui s’appliquera.