Gros oeuvre

Comment faire un coulage de chape liquide ?

Par Christelle , le 7 juillet 2021 , mis à jour le 16 juillet 2021 — 5 minutes de lecture
Chape

Chaque étape de la construction d’une maison doit être réalisée de manière à optimiser sa solidité et sa durabilité. Parmi ces étapes primordiales, nous pouvons citer le coulage de chape liquide. En composant le sol de votre maison, la chape liquide doit être coulée en suivant les règles de l’art. Bien que cette étape devrait être réalisée par un chapiste professionnel, vous pouvez procéder à la pose par vous-même si vous vous en sentez capable.

Alors, comment faire un coulage de chape liquide ? La réalisation de ce coulage concernant le sol de votre maison passera par 3 principales étapes. Mais avant toute chose, il est plus judicieux de connaître ce qu’est une chape liquide.

Chape fluide ou chape liquide : Qu’est-ce que c’est ?

La chape liquide est une technique moderne permettant de réaliser une chape de sol désolidarisée ou flottante. Elle va par la suite recevoir le revêtement de sol que vous souhaitez avoir dans votre maison. Nous tenons à souligner que vous pouvez utiliser deux types de chapes fluides :

  • La chape liquide anhydrite est composée de sable, de calcium, et d’un activateur. Grâce à sa faible épaisseur, elle est surtout adaptée aux planchers chauffants. La chape fluide anhydrite va minimiser le risque de bulle d’air tout en assurant une diffusion plus performante de la chaleur. Et elle nécessite un temps de séchage jusqu’à 9 semaines. L’application de la chape fluide anhydrite nécessite obligatoirement un professionnel qualifié.
  • La chape liquide en ciment est réservée aux sols d’intérieur. Elle est surtout adaptée aux planchers chauffants électriques et hydrauliques. Et sachez que vous pouvez poser vous-même une chape fluide en ciment. Par ailleurs, son temps de séchage ne dépasse pas les 24 heures. Enfin, vous pouvez opter pour une chaque liquide en ciment dans vos toilettes et salles de bain puisqu’elle résiste à l’eau.

Coulage de chape liquide : Par quelles étapes doit-on passer ?

Si vous désirez effectuer vous-même le coulage de la chape fluide en ciment à l’intérieur de votre maison, vous devrez passer par 3 étapes bien déterminées. Mais avant de commencer les travaux, vérifiez que votre chantier est bel et bien apte à recevoir une chape.

Les conditions préalables au coulage de chape fluide

Ainsi, nous vous conseillons d’abord de vérifier si :

  • Le bâtiment est couvert et clos.
  • Les cloisons séparatives des pièces et/ou des appartements de la maison sont bien posées.
  • La température de l’atmosphère et de la structure portante se situe entre 5 et 30 °C.
  • Vos installations de chauffage et de plomberie sont parfaitement étanches.

Les étapes à suivre pour couler la chape liquide

La préparation de votre chantier de travail

Premièrement, préparez le chantier en :

  • Plaçant des joints de dilatation au bas du mur, tout au long de votre chantier.
  • Plaçant les joints de fractionnement :
    • Tous les 60 m2.
    • Ou tous les 40 m2 si vous effectuez un coulage de chape fluide sur un plancher chauffant.
  • Fixant un polyane sur les conduits du chauffage au sol de votre maison. Et pour qu’il ne bouge pas, n’oubliez pas de le consolider en utilisant du ruban adhésif.
  • Disposant vos piges. Pour ce faire, utilisez une visée laser. Cette dernière vous permettra de matérialiser le niveau de chape liquide à couler, ainsi que de contrôler sa coulée.

Le coulage proprement dit de la chape fluide

Pour bien réaliser cette seconde étape :

  • Commencez par l’amorçage de votre pompe à mortier dans un seau. Ceci vous permettra de le débarrasser des résidus et de l’eau.
  • Ensuite, effectuez le coulage de votre chaque liquide en une fois. Nous tenons à souligner que ce coulage ne nécessite pas le moindre effort de votre part. Et commencez votre coulage à partir du point le plus loin de la sortie. Ainsi, la mise en place de la chape fluide se fera toute seule en fonction de ses propriétés autonivelantes. Dès que votre mortier effleure les piges, vous avez atteint l’épaisseur requise pour la chape.
  • Une fois que cette épaisseur est atteinte, servez-vous d’un balai débulleur ou d’une barre d’égalisation afin de dresser la chape liquide en passe croisée.
  • Puis, posez des renforts aux seuils de porte et aux angles saillants.
  • Enfin, appliquez le produit de cure sur la totalité de la surface coulée.

La finition des travaux de coulage de chape fluide en ciment

Cette dernière étape vous permettra d’assurer la protection de votre chape d’un ensoleillement direct et des courants d’air. Et afin d’évacuer l’humidité, vous devez aérer la pièce concernée par vos travaux de coulage. 3 à 4 jours après ces derniers, évitez de poser des charges fixes sur votre chape liquide. En revanche, il n’y a aucun problème à ce que vous marchiez dessus 24 heures après le coulage.

7 jours après vos travaux de mise en oeuvre de la chape, vous devrez retirer la pellicule de surface en effectuant un ponçage ou un brossage du sol. Cette finition doit se faire avant que vous posiez votre revêtement de sol. Et au moins, vous devez la réaliser au minimum 10 jours avant la mise en place de votre parquet ou de votre carrelage.

Enfin, si vous avez coulé la chape fluide sur un plancher chauffant, effectuez sa première mise en chauffe avant de poser le revêtement final du sol de votre maison. Cette première mise en chauffe doit se dérouler au minimum 5 jours après le coulage de votre chape liquide.