Energie, domotique & habitat durable

Comment effectuer la remise aux normes d’un tableau électrique ?

Par Nicolas , le 4 mars 2021 , mis à jour le 16 juillet 2021 — 6 minutes de lecture
remise aux normes du tableau électrique : conseils

Le tableau électrique est un boitier de protection qui regroupe tous les circuits des installations électriques d’une maison. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est encore appelé tableau de protection. Il est souvent placé dans le garage ou derrière la porte d’entrée d’un logement. Bien que vous puissiez facilement les confondre, retenez quand même que le tableau électrique est différent du compteur électrique. Au regard de ses nombreuses attributions en matière de sécurité dans une maison, vous devez vous assurer qu’il respecte les différentes normes de protection en vigueur. Si ce n’est pas le cas, nous vous proposons ici de découvrir comment effectuer la remise aux normes d’un tableau électrique.

Que prévoit la norme NF C 15-100 pour le tableau électrique ?

Qu’il s’agisse de travaux de rénovation ou de projets de grande étendue, vous devez vous assurer de la conformité de l’installation électrique de la maison ou du logement avec la norme NF C15-100. Selon ce dispositif servant de base pour garantir la sécurité des installations, votre tableau électrique ne peut être certifié conforme que s’il est installé à l’intérieur de votre habitation. Vous devez également lui dédier une Gaine technique Logement (GTL).

Votre tableau électrique doit également disposer de :

  • une réserve libre d’au moins 20 % de l’emplacement disponible ;
  • une même protection pour tous les appareils et équipements de chauffage ;
  • un dispositif de coupe-circuit ou un disjoncteur par circuit ;
  • huit disjoncteurs électriques par différentiel ;
  • deux disjoncteurs différentiels, un de type A et l’autre de type AC ;
  • une option de coupure électrique d’urgence.

Le tableau de protection de la maison doit posséder des rails inclinables pour permettre un câblage sans difficulté.

Le diagnostic d’électricité : une étape incontournable

Avant de passer à la mise aux normes de votre tableau électrique, vous devez nécessairement faire appel à un électricien professionnel. Cette démarche est nécessaire surtout quand le logement concerné est à mettre en vente. Cet expert en électricité aura pour mission d’inspecter les circuits électriques de la maison afin d’identifier les éventuels risques électriques. Il vérifiera certains points de l’installation, notamment la :

  • puissance de l’alimentation générale ;
  • qualité du raccord à la terre ;
  • structure du tableau électrique ;
  • qualité des câblages.

L’intervention de l’électricien s’achève avec la délivrance d’un certificat de conformité. C’est ce document qui atteste que votre tableau électrique respecte ou pas les normes établies. Il s’obtient auprès du Comité national pour la Sécurité des Usagers de l’Électricité. Si à l’issue de son diagnostic, l’électricien conclut que votre tableau de protection n’est pas en conformité avec la norme, il vous indiquera les travaux à réaliser pour assurer la mise aux normes.

Quels sont les travaux à entreprendre lors de la remise aux normes d’un tableau électrique ?

La remise aux normes d’un tableau électrique consiste à effectuer plusieurs travaux de manière à ce qu’il respecte les indications prévues par la norme NF C 15-100.

Le repérage et l’étiquetage du tableau électrique

La norme NF C15-100 stipule que chaque circuit du tableau électrique doit porter une indication particulière qui correspond aux besoins du particulier ou du professionnel. En d’autres termes, chacun des éléments du tableau électrique doit être étiqueté de sorte à faciliter leur identification. Chaque indication doit être visible, lisible, compréhensible, bien fixée, et conçue de manière à durer le plus longtemps possible.

Le remplacement des disjoncteurs et des fusibles du tableau de protection

Le disjoncteur est un interrupteur qui permet de couper manuellement l’énergie électrique. Il existe une pléthore de modèles de disjoncteurs sur le marché. Dans le cas d’une remise aux normes, nous vous conseillons des disjoncteurs électriques à connexion. Ils sont simples d’utilisation, moins encombrants, et plus efficaces que les disjoncteurs classiques. Nous vous recommandons également de faire appel à un professionnel de l’électricité lors de l’achat de vos disjoncteurs. Celui-ci vous permettra d’effectuer un choix optimal.

En ce qui concerne les fusibles, nous vous suggérons de les remplacer par des disjoncteurs. Choisissez quand même des appareils performants.

L’installation des interrupteurs différentiels

Si la remise aux normes du tableau électrique est une exigence légale, c’est aussi parce qu’elle est garante de la sécurité des usagers de la maison ou du logement. À juste titre, la réglementation exige que votre installation soit équipée d’interrupteurs différentiels. Ceux-ci permettent de détecter les fuites de courant pour mieux limiter les risques d’électrocution.

Ils permettent également de réaliser un contrôle permanent sur la circulation de l’énergie électrique dans toutes les installations de la maison. Rappelons aussi que les interrupteurs différentiels diffèrent des disjoncteurs différentiels qui ont l’avantage de protéger aussi les équipements.

Quel budget prévoir pour remettre aux normes votre tableau électrique ?

Il existe de nombreux paramètres qui influencent le prix des travaux de remise aux normes d’un tableau électrique. Il s’agit notamment de l’état de l’installation électrique en place ; plus votre installation est en bon état, moins vous dépensez lors de la remise aux normes.

Vous devez aussi tenir compte, dans l’élaboration du devis prévisionnel des travaux, du type d’appareillage et des besoins du ménage. La superficie de votre maison ainsi que les appareils installés interviennent également dans la détermination du coût total des travaux. Par exemple, si vous devez remplacer votre tableau électrique à fusibles par un tableau à interrupteurs différentiels, il vous faut prévoir entre 800 euros et 2 000 euros. Le montant du devis peut avoisiner les 2 500 euros, voire 3 000 euros, si vous effectuez de gros travaux.

Pour réaliser des économies, nous vous conseillons de demander des devis auprès de différents prestataires. L’idée, c’est d’effectuer une comparaison afin de trouver l’offre la plus avantageuse.